Canadiens de Montréal

Quand on se compare, on se console...

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal n’est pas la seule équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) à connaître une vilaine séquence de huit revers.

En effet, les Red Wings de Detroit se retrouvent dans une situation similaire, eux qui ont baissé pavillon 4 à 1 contre les Islanders de New York, lundi soir.

Comme dans le cas du CH, il s’agit d’une huitième défaite de suite, mais c’est encore pire à Detroit, alors que les Wings ont perdu tous ces matchs en temps réglementaire. Si on ajoute les défaites en prolongation et en tirs de barrage, c’est 10 revers consécutifs pour l’équipe du Michigan.

Dans l’ensemble, la saison 2019-2020 des Red Wings est un désastre. La troupe de l’entraîneur-chef Jeff Blashill est bonne dernières au classement général de la LNH. Elle a un dossier de 7-20-3 en 30 parties, ce qui est un sommet pour les matchs disputés parmi toutes les autres formations du circuit Bettman.

Les Wings sont également l’équipe qui a inscrit le moins de buts depuis le début de la saison, soit 63. Une composante qui explique leurs insuccès, selon l’attaquant Dylan Larkin.

«Nous devons trouver un moyen de marquer plus de buts que ce que nous inscrivons présentement. C’est quelque chose que les attaquants doivent faire», disait-il au site internet de la LNH après la défaite des siens contre les Islanders.

Un entraîneur dans le déni?

Si Claude Julien a peut-être commencé à s’inquiéter pour son poste avec le CH, Blashill ne semble pas être inquiété outre mesure. Même que l’homme de 45 ans voyait le verre à moitié plein, mardi, après la dixième défaite consécutive des siens

«Pour être honnête, nous avons bien joué et même très bien joué, a dit Blashill aux micros des journalistes. Nous allons discuter de ce match et nous allons avons beaucoup de clips vidéos à montrer aux joueurs. C’est difficile quand tu perds de garder ton calme et de voir les choses de façon lucide.»

Le natif du Maine en est à sa cinquième saison derrière le banc des Red Wings et détient un dossier de 143-165-50. Sous sa gouverne, Detroit a fait les séries éliminatoires une seule fois et c’était lors de sa première campagne.