Boxe

La courroie de transmission d'Eye of the Tiger

Publié | Mis à jour

Depuis six ans, un homme est devenu une des clés du bon déroulement des combats de boxe à Montréal.

Il s’agit d’Yves Goulet, le chauffeur de la maison de promotion Eye of the Tiger Management (EOTTM). Son rôle : accueillir les boxeurs étrangers à l’aéroport et assurer leur transport tout au long de la semaine précédant un gala.

Goulet a transporté des dizaines et des dizaines de boxeurs, de l’aéroport au lieu du combat, en passant par leur hôtel.

«[Le promoteur] Camille [Estephan] demande d’être accueillant, sharp avec eux, respectueux; et, aussi, ces gars-là voyagent partout dans le monde, la majorité. Ils s’attendent à être bien reçus à Montréal», a expliqué Goulet en entrevue avec Nancy Audet, dans un reportage diffusé mardi par TVA Sports.

Les fonctions de l’homme de confiance du président d’EOTTM ne s’arrêtent pas là. Quand le boxeur arrive, Goulet appelle tout de suite Estephan pour la lui annoncer, ainsi que lui donner une idée du poids du boxeur et de son niveau de stress.

Kovalev impressionnant

Goulet garde un souvenir impérissable du boxeur le plus impressionnant qu’il ait jamais accueilli, en provenance de Russie...

«Le boxeur qui m’a plus marqué : Sergey Kovalev. Kovalev avait une prestance. Tu voyais ce gars-là, dans le camion, il dégageait quelque chose. C’est un king. »

Certains sont plus sympathiques que d’autres. Il garde un très mauvais souvenir d’un certain Billy Joe Saunders.

«Ce gars-là, c’est un zéro. Aucunement respectueux. Zéro, et son entourage, pareil.»

Voyez le reportage de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.