Canadiens de Montréal

«Je trouve ça regrettable»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef de l’Avangard de Omsk dans la Ligue continentale de hockey, Bob Hartley, a été au cœur d’une rumeur selon laquelle il aurait récemment rencontré le directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin. 

Selon l’animateur de la chaîne TVA Sports Jean-Charles Lajoie, Hartley a parlé au directeur général du CH pour la dernière fois par téléphone en 2012 alors qu’il avait refusé son offre de diriger le Bleu-Blanc-Rouge. Il a préféré se tourner vers les Flames de Calgary.  

«Je pense et j'ose affirmer que mon ami Bob est très embarrassé actuellement par ce qui se passe, c'est-à-dire une rumeur sans véritable fondement et surtout une rumeur qui sort sans que celui qui la rapporte n'ait pris la peine d'appeler Bob Hartley pour valider son information, a souligné Lajoie, lors de l’émission JiC, mardi, sur les ondes de TVA Sports. Non seulement Bob Hartley n'a pas rencontré Marc Bergevin récemment, mais Bob a passé quatre jours en Chine avec son équipe et il est dans le fin fond de la Sibérie à l'heure où l'on se parle alors que Marc Bergevin est demeuré dans l'agglomération de Moscou.» 

D’ailleurs pour Lajoie, cette rumeur, qui a d’ailleurs été niée par les Canadiens, ne faisait aucun sens. 

«Laissez-moi vous dire quelque chose sur le Bob Hartley que je connais, que je respecte et que je considère comme étant un ami. Lorsque Bob Hartley te donne une poignée de main, tu peux aller à la banque avec, a imagé Lajoie [...] Lorsque Bob Hartley commence quelque chose, il le termine.  

«C'est un gars qui respecte les ententes contractuelles qu'il signe. Il a une entente contractuelle avec Omsk. Cette entente est claire entre lui et le propriétaire de l'équipe. Bob ne va pas quitter en pleine saison.» 

Hartley et l’Avangard se sont inclinés en finale de la Coupe Gagarine lors des dernières séries éliminatoires de la KHL et sont actuellement au deuxième échelon du classement général de la ligue, derrière les Ak Bars de Kazan. 

«Bob veut remporter un championnat dans une nouvelle ligue, a continué Lajoie. Il l'a fait partout où il est passé. Il a gagné des championnats partout. Il a dans sa tête de pioche de remporter la coupe Gagarine. Il veut ajouter ce titre à sa collection bien garnie, a continué Lajoie. Bob Hartley est pour moi un être humain exceptionnel, un homme de grandes valeurs. Je pense qu'il avait besoin d’une jambette de la sorte comme d’un coup de pelle ronde dans le front. 

«Quand tu as un gars accessible comme ça, décroche le téléphone et valide l'information. [...] Bob Hartley n'avait pas besoin de ça. Je trouve ça regrettable pour Bob.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.