Boxe

Un stress de moins pour David Lemieux

Publié | Mis à jour

David Lemieux se prépare pour son premier test dans la catégorie des 168 livres.

C’est un élément de stress de moins pour le boxeur québécois, qui a souvent éprouvé des difficultés à respecter la limite chez les 160 livres.

Il pèse aujourd’hui 174 livres, soit à peine six livres de plus que l’objectif. Habituellement, il devait en perdre au moins une vingtaine avant d’entamer le processus de déshydratation. De plus, il devait commencer celui-ci au moins une semaine avant de monter dans le ring. Ce qu’il n’a toujours pas fait à cinq jours de l’événement.

«C’est du jamais vu. D’habitude, je suis à 25 livres de la limite le lundi», a révélé Lemieux après la conférence de presse organisée par Eye of the Tiger Management lundi après-midi. Voyez le reportage d'Andy Mailly-Pressoir dans la vidéo ci-dessus. Ci-dessous, le point de presse complet de David Lemieux.

«J’ai un sourire en début de semaine. Ce n’est pas à tous mes combats qu’on a vu ça, a-t-il lancé avec le sourire. La perte de poids va super bien. C’est énormément plus facile. Je me sens en super forme. J’ai beaucoup d’énergie. Vous allez le voir à la pesée.»

«J’aurai un gros avantage sur mon adversaire. J’ai plus de puissance à l’entraînement. Je me sens au sommet de ma carrière. J’ai hâte de démontrer ça.»

Samedi prochain, au Centre Bell, Lemieux (40-4-0, 34 K.-O.) affrontera l’Ukrainien Max Bursak (35-5-2, 16 K.-O.), après une absence de plus d’un an. Son dernier combat remonte à septembre 2018, alors qu’il avait liquidé Gary O’Sullivan.

Il n’est pas inquiet de cette longue période d’inactivité.

«Après tant de mois, je suis prêt. Je me sens très excité de remonter dans le ring. Je ne suis pas nerveux. Je suis dans le gymnase depuis longtemps.»

D'autres intéressants duels

En plus du combat Lemieux-Bursak, les poids lourds Simon Kean et Arslanbek Makhmudov auront des duels intéressants au menu le week-end prochain.

Kean (17-1, 16 K.-O.) croisera le fer avec l’ancien champion du monde Siarhei Liakhovich (27-7, 17 K.-O.). Un combat qui aurait dû avoir lieu l’an dernier, mais la défaite du Trifluvien contre Dillon Carman avait retardé le projet.

Pour ce qui est de Makhmudov, il affrontera Samuel Peter (38-8, 31 K.-O.). Le Nigérien a affronté plusieurs grosses pointures des lourds, dont les frères Klitschko.

Il a ralenti au cours des dernières années, mais il est encore dangereux avec sa force de frappe. Le protégé de Marc Ramsay devra avoir les mains hautes du début à la fin.

Quant à Sadriddin Akhmedov (10-0-0, 9 K.-O.), il a rendez-vous avec l’Argentin Jose Antonio Villalobos (12-5-2, 7 K.-O.).

Du côté féminin, Kim Clavel (10-0-0, 2 K.-O.) se frottera à la Mexicaine Esmeralda Gaona (7-3-0, 0 K.-O.) pour le titre des poids mi-mouches de la NABF.