Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Équipe Canada junior : sept représentants de la LHJMQ invités

Publié | Mis à jour

Sept joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), dont le talentueux Alexis Lafrenière, lutteront pour un poste lors du camp final de sélection d’Équipe Canada junior du 9 au 12 décembre, à Oakville, en Ontario.

Hockey Canada a dévoilé lundi après-midi la liste des 31 invités conviés à la dernière étape menant au prochain Championnat du monde junior qui se déroulera du 26 décembre au 5 janvier, à Ostrava et à Trinec, en République tchèque. C’est d’ailleurs dans ce pays que la formation canadienne a remporté son dernier titre en sol européen, en 2008.

Le gardien Olivier Rodrigue (Moncton), le défenseur Jared McIsaac ainsi que les attaquants Alexis Lafrenière (Rimouski), Jakob Pelletier (Moncton), Raphaël Lavoie (Halifax), Benoit-Olivier Groulx (Halifax) et Dawson Mercer (Drummondville) font partie des heureux élus. Dans le cas de Lafrenière et McIsaac, ils ont disputé le tournoi l’an passé et leur place sur l’alignement officiel n’est qu’une formalité.

Au total, ce sont quatre gardiens de but, 10 défenseurs et 17 avants qui ont été sélectionnés. Vingt-trois joueurs seront retenus pour faire partie de l’aventure du temps des Fêtes à l’issue du camp de sélection.

Deux bijoux réunis

Considéré comme le plus bel espoir de la prochaine séance de sélection de la LNH, Lafrenière, qui pointe au sommet des pointeurs de la LHJMQ avec 59 points en 28 rencontres, retrouvera au camp celui qui pourrait lui damner le pion en juin en Quinton Byfield, le centre format géant des Wolves de Sudbury. Ce dernier revendique 20 buts et 50 points en 28 matchs cette saison.

Lafrenière avait été relégué à un rôle secondaire sous les ordres de Tim Hunter à Vancouver l’an dernier où le Canada avait fait pâle figure en se contentant du sixième rang après une défaite crève-cœur aux mains des Finlandais en quarts de finale. Cette année, le prodige de Saint-Eustache devrait mener la charge de la troupe dirigée par Dale Hunter.

«Pour le moment, je me concentre sur les matchs qu'on doit jouer en Abitibi cette semaine. Ensuite, je vais aller au camp et tout donner ce que j'ai à donner pour représenter le Canada au Championnat du monde», a déclaré le jeune homme de 18 ans aux médias rimouskois, lundi matin.

Groulx et Lavoie, qui sont tous les deux âgés de 19 ans, en seront à une deuxième expérience au camp final tandis que Pelletier, Mercer et Rodrigue vivront le processus pour la première fois. Rodrigue, un espoir des Oilers d’Edmonton, part avec une longueur d’avance pour le poste de titulaire masqué, selon les observateurs.

Si la perche lancée à Pelletier semblait une formalité, lui qui arrive au troisième rang des pointeurs du circuit Courteau grâce à une récolte de 48 points, dont 18 buts, en 25 sorties, Mercer s’est invité dans les conservations à l’issue de la Série Canada-Russie disputée au début novembre. Âgé de 18 ans, il est l’un des beaux espoirs en vue du prochain repêchage.

Aussi invité, l’ailier Cole Perfetti, futur choix de première ronde en juin prochain, tentera de brouiller les cartes. Ils seront sept au total à entendre leurs noms dans les haut-parleurs du Centre Bell en juin prochain. La jeunesse sera à l’honneur pendant le camp alors que 14 patineurs sont âgés de 17 et 18 ans.

Des oubliés

L’arrière des Chiefs de Spokane Ty Smith est le seul autre joueur à avoir déjà endossé l’uniforme à la feuille d’érable au Mondial junior qui a reçu son carton d’invitation.

Pressentis comme candidats, les attaquants Samuel Poulin (Sherbrooke) et Gabriel Fortier (Baie-Comeau) ainsi que l’arrière Justin Barron (Halifax) passeront donc leur tour. Ce n’est toutefois que partie remise pour Poulin et Barron qui sont âgés de 18 ans.

Il faudra surveiller la situation de quatre joueurs évoluant chez les professionnels d’ici le début du tournoi, soit Joe Veleno, Noah Dobson (Islanders), Kirby Dach (Blackhawks) et Barrett Hayton (Coyotes). Hockey Canada a toujours la possibilité de les ajouter à son alignement.

Membre du club-école des Red Wings de Detroit, Veleno a de fortes chances d’ajouter à la représentativité québécoise. L’ancien des Voltigeurs de Drummondville connaît des débuts modestes à Grand Rapids avec trois buts et huit points en 23 sorties. Il avait percé l’alignement en 2019.

Attaquants:

Benoît-Olivier Groulx (Mooseheads)
Alexis Lafrenière (Océanic)
Raphaël Lavoie (Mooseheads) 
Dawson Mercer (Voltigeurs) 
Jakob Pelletier (Wildcats)

Défenseur:

Jared McIsaac (Mooseheads)

Gardien:

Olivier Rodrigue (Wildcats)