LNH

Taylor Hall : Marc Bergevin dérogerait-il de son plan?

Publié | Mis à jour

À moins d’un revirement de situation, Taylor Hall ne terminera pas la saison avec les Devils du New Jersey. Les équipes appellent. L’étiquette de prix a été apposée.

«Le marché pour Taylor Hall devient un peu plus chaud », a avancé samedi le journaliste du réseau Sportsnet Chris Johnston. On pense que les équipes ont commencé à appeler Ray Shero plus fréquemment.»

Reste à savoir si l’attaquant, récipiendaire du trophée Hart en 2018,  changera d’adresse avant la date butoir des transactions, le 24 février.

«Les Devils exigent au moins deux choix de premier tour, dont un conditionnel, s’il paraphe une entente ou dépendamment de la performance en séries éliminatoires», a rapporté le chroniqueur Elliotte Friedman, dans le même segment.

«Un espoir de premier plan pourrait aussi devoir être sacrifié.»

Mais aucun des directeurs généraux qui contactent Ray Shero ne voudra payer un tel prix sans la certitude que Hall paraphera une nouvelle entente.

«Les équipes intéressées voudront céder beaucoup moins en retour si elles ne peuvent lui faire signer une entente», a ajouté Friedman.

À titre d’exemple, les Sénateurs d’Ottawa ont réussi à obtenir le défenseur Erik Brannstrom des Golden Knights dans la transaction qui a envoyé Mark Stone à Las Vegas, en février dernier.

Si cette exigence se présentait, le DG des Canadiens Marc Bergevin serait sans doute réticent, lui qui ne marchande jamais ses meilleurs espoirs. Telle est sa philosophie devant une offre de transaction.

Marc Bergevin
Crédit photo : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Un retour à Edmonton?

Parmi les destinations mentionnées, on retrouve maintenant l’organisation qui a repêché Hall au tout premier rang en 2010 avant de l’échanger dans le New Jersey six ans plus tard.

«La question qui circule est à savoir si Edmonton fait partie des formations dans le coup afin de préparer une réunion», a ajouté Friedman.

«Je crois que les Oilers sont parmi plusieurs équipes qui s’enquièrent, tout comme Montréal, Colorado et St. Louis.»

À Edmonton, Hall a connu la deuxième campagne la plus productive de sa carrière en 2013-2014, lorsqu’il a conclu avec 80 points, dont 27 buts, en 75 rencontres.

Cette saison, l’Albertain de 28 ans a amassé 21 points en 24 sorties ce qui lui confère le premier rang des pointeurs des Devils.

Il a aussi lancé une flèche à ses partisans après un but incroyable. À voir dans la vidéo, ci-dessus.