Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Nouveau match, même résultat

Publié | Mis à jour

Plus ça change, plus c’est pareil chez les Remparts de Québec. L’équipe a subi un 15e revers à ses 19 derniers matchs, cette fois au compte de 7 à 3, à domicile, dimanche, face au Phœnix de Sherbrooke.

La formation de Patrick Roy n’a de nouveau pas joué un vilain match, mais n’a pas su profiter des bonds en sa faveur, ce qui ne pardonne pas contre la meilleure équipe de la LHJMQ, qui, elle, a su le faire avec brio.

Le Phœnix a ouvert la marque en première période, puis a donné un dur coup aux locaux en début de second tiers lorsque Taro Jentzsch et Nathael Roy ont marqué deux fois en l’espace de 57 secondes pour porter la marque à 3 à 0.

«Je regarde la première période : on sort fort, on a cinq chances de marquer contre un, on frappe un poteau, mais on n’arrive pas à prendre le momentum. Eux, la première fois qu’ils arrivent dans notre territoire, bang ! Ensuite, la deuxième commence, on réussit à arrêter leur désavantage numérique qui est l’un des meilleurs dans la ligue. Tu te lèves la tête, on mène 13 à 9 aux lancers, mais on perd 3 à 0. Je me mets dans la peau des joueurs et tu te dis : “qu’est-ce qu’on fait ?” Je n’ai pas grand-chose à leur reprocher ce soir», a mentionné Patrick Roy en point de presse, content de voir que sa troupe n’a pas abandonné malgré la débandade en deuxième période.

Sortir du trou

Les Diables rouges ont bien cru être de retour dans le match lorsque Félix Bibeau a marqué d’un tir de loin qui faisait 4 à 3, mais le but a été refusé puisqu’il y avait hors-jeu sur la séquence. Quelques secondes plus tard, Alex-Olivier Voyer marquait le but d’assurance, qui faisait 5 à 2.

«On s’est creusé notre propre trou et il faut trouver un moyen de s’en sortir, a quant à lui mentionné le défenseur Darien Kielb. Personne n’aura pitié de nous. C’est à nous dans le vestiaire de trouver une façon de se ressaisir.»

Despatie rétrogradé ?

Carmine-Anthony Pagliarulo a été retiré du match en deuxième période après avoir cédé quatre fois sur 17 lancers. Le jeune Emerik Despatie a par la suite accordé deux buts sur quatre tirs, puis c’est finalement Pagliarulo qui a été renvoyé en troisième période.

Après le match, Patrick Roy a évoqué la possibilité de renvoyer Despatie au niveau midget AAA après la période des transactions.

«On va le brûler pour rien. Je ne peux pas dire qu’il joue mal, mais où on en est comme équipe, c’est un peu lourd pour un jeune de 16 ans», a-t-il expliqué.

Pour Roy, le gardien de 19 ans Philippe Gaudreau, qui évolue en ce moment avec les Titans de Princeville au niveau junior AAA, pourrait être une solution à moins qu’il ne fasse l’acquisition d’un autre gardien sur le marché des joueurs autonomes.