Baseball - MLB

Nouveau défi pour Alex Agostino

Publié | Mis à jour

Les nombreuses années de travail du recruteur québécois Alex Agostino ont été récompensées par l’organisation des Phillies de Philadelphie, lui qui a été promu à un rôle de superviseur.

«Je suis très content et surtout reconnaissant que l’on croit assez en moi et en mes talents de recruteur pour que trois jeunes dépisteurs se retrouvent maintenant sous ma tutelle, a-t-il commenté lorsque joint au téléphone samedi. C’est une fierté et c’est toujours plaisant de constater que tes efforts sont reconnus.»

Agostino a parlé de son nouveau rôle à l'émission matinale de TVA Sports, Les Partants, mardi. Voyez cette entrevue dans la vidéo ci-dessus. 

Âgé de 54 ans, Agostino travaille à temps plein pour les Phillies depuis maintenant une dizaine d’années. Après avoir œuvré pour les Expos de Montréal et les Marlins de la Floride, il s’était d’abord joint aux Phillies dans un rôle à temps partiel, en 2006.

Avec son nouveau poste de superviseur, le Québécois travaillera sur un territoire encore plus vaste, soit au Canada et dans le nord-est des États-Unis. Non seulement Agostino continuera lui-même d’épier le talent, mais il aura la tâche de comparer les rapports des trois différents recruteurs qu’il chapeautera.

Réactions positives

À la suite d’une entrevue réalisée il y a deux semaines, à Atlanta, Agostino a appris au cours des derniers jours qu’il était le candidat retenu pour l’emploi.

«Ce qui me touche le plus dans cette nomination, c’est de voir les réactions des autres membres de l’organisation des Phillies autour de moi, a-t-il poursuivi. Quand on sent qu’on respecte ton travail, ça donne le goût d’en donner encore plus à ton équipe. Je veux que nos recruteurs travaillent aussi fort que moi et je veux qu’on batte les autres clubs.»

En acceptant ce nouveau poste, Agostino conserve une pensée pour l’ancien directeur du recrutement des Phillies Johnny Almaraz, qui a quitté ses fonctions en septembre dernier pour des raisons familiales. Ce dernier, qui demeure néanmoins avec l’équipe dans un rôle moins exigeant, a beaucoup contribué à l’épanouissement d’Agostino chez les Phillies en lui donnant sans cesse des responsabilités accrues.

En décembre 2018, Agostino avait d’ailleurs été nommé «dépisteur de l’année» par l’Association des recruteurs de baseball professionnel de l’État de New York.

Des bons joueurs au Québec

Déjà, Agostino a été à l’origine du repêchage de plusieurs espoirs actuels dans l’organisation des Phillies, dont le Québécois Benjamin Pelletier. Comme superviseur, il scrutera toujours son ancien territoire, dont le Québec, mais ses activités s’étendront sur le reste du Canada et dans plusieurs États américains (Pennsylvanie, New York, Virginie et Caroline du Nord, entre autres).

«J’ai toujours été un grand défenseur des joueurs provenant du Québec et la raison est simple : on a des bons joueurs», a noté Agostino.

Le lanceur Jesen Therrien avait aussi été recommandé aux Phillies par Agostino lors du repêchage de 2011. Se remettant d’une opération de type Tommy John, Therrien se retrouve toutefois, depuis novembre 2017, avec l’organisation des Dodgers de Los Angeles.