Mikko Koivu

Photo : Mikko Koivu Crédit : Ben Pelosse / JdeM

LNH

Mikko Koivu rejoint un groupe sélect

Publié | Mis à jour

Le frère cadet de Saku Koivu, Mikko, disputera le 1000e match de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey, dimanche, alors que le Wild du Minnesota recevra les Stars de Dallas.

Le Finlandais, capitaine du Wild depuis 2008-2009, rejoindra donc Saku, l’ancien capitaine du Canadien de Montréal, qui a disputé 1124 matchs dans la LNH. Mikko peut toutefois se targuer d’avoir réussi l’exploit avec une seule équipe.

«Lorsque je pense à toutes ces années, je me souviens de tous les coéquipiers que j’ai eus et de tous les amis que je me suis faits, a indiqué Mikko au site NHL.com, samedi. C’est assez émotionnel lorsqu’on pense au passé et à quel point ç’a passé vite.»

Dans le cas de Saku Koivu, qui sera d’ailleurs de passage à Montréal cette semaine dans le cadre du 110e anniversaire du Canadien, il avait disputé 792 matchs avec le Tricolore avant d’en ajouter 332 avec les Ducks d’Anaheim.

Mikko aurait d'ailleurs pu compter son frère parmi ses coéquipiers, s’il avait été choisi par le CH en 2001. Il a finalement été repêché sixième au total par le Wild alors que Montréal parlait au rang suivant.

«J’étais très heureux (d’être repêché par le Wild), je connaissais la culture du hockey au Minnesota, a mentionné celui qui deviendra le septième joueur finlandais à disputer 1000 rencontres. Ç’a m’a tout de suite rappelé ce que nous ressentions à la maison.»

Un modèle de constance

Tout au long de sa carrière, l’homme de 36 ans a su être constant dans ses performances offensives et défensives. Le joueur de centre apparaît souvent dans les discussions lorsqu’on cherche à désigner le meilleur joueur de l’histoire du Wild.

En plus de la marque des 1000 matchs, Koivu est également à la recherche d’un 700e point dans le circuit Bettman, lui qui en compte présentement 699. Il est le meilleur pointeur de l’histoire de l’équipe ainsi que le meilleur passeur (496). Pour les buts, il n’est qu’à 16 filets de rejoindre Marian Gaborik (219 buts) en haut du classement.

«[Mikko] ne parle pas beaucoup. Il n’est pas un gars bruyant, mais ses actions parlent d’elles-mêmes, a déclaré l’entraîneur-chef Bruce Boudreau, vantant son leadership. Il travaille si fort que c’est difficile de ne pas le suivre.»

Boudreau connait Mikko depuis 2016, l’année où il a pris en charge le Wild, mais il a auparavant entraîné Saku de 2011 à 2014 lorsque celui-ci s’alignait pour les Ducks.

Merci à Jacques Lemaire!

Pour mener à bien sa carrière, Koivu a cité les noms de Gaborik, d’Andrew Brunette et de Nick Schultz parmi ses coéquipiers qui l’ont marqué davantage. Par contre, s’il devait ne donner qu’un seul nom, ce serait celui de son ancien entraîneur et ex-joueur du CH Jacques Lemaire.

«Sans lui, je ne crois pas que je serais assis ici avec cette équipe ou que j’aurais connu la carrière que j’ai eue, a-t-il révélé. Il m’a vraiment montré ce que ça prenait pour jouer dans cette ligue. Je lui dois beaucoup.»

Outre les frères Koivu, les cinq autres Finlandais à avoir franchi le plateau des 1000 matchs sont : Teemu Selanne, Teppo Numminen, Jari Kurri, Olli Jokinen et Kimmo Timonen.