FBL-EURO-2020-HOSTS

Crédit : AFP

Soccer - Euro 2020

Euro 2020: place au tirage

AFP

Publié | Mis à jour

Les premières affiches de l'Euro 2020 seront déterminées samedi à Bucarest lors d'un tirage au sort où les champions du monde français et le champion d'Europe portugais font figure d'épouvantails pour les têtes de série.

Les sélectionneurs des vingt nations déjà qualifiées pour le prochain Championnat d'Europe, prévu du 12 juin au 12 juillet 2020, ont rendez-vous dans la capitale roumaine pour connaître l'identité de leurs futurs adversaires, et le lieu de leurs trois premiers matches.

TVA Sports présentera l’Euro 2020 l’été prochain

Nous présenterons également le tirage de l’Euro 2020 à compter de midi, samedi

Mais le suspense sera inégalement partagé puisque certains groupes sont déjà en grande partie pré-remplis pour des raisons sportives, diplomatiques et géographiques qui tiennent à l'organisation de cet Euro éclaté dans douze villes du Vieux continent. Et ce, alors même que les quatre derniers billets ne seront distribués qu'en mars à l'issue des barrages.

La Belgique, par exemple, connaît déjà sa destination et quasiment tous ses adversaires: les ambitieux demi-finalistes du Mondial-2018 iront à Saint-Pétersbourg et Copenhague pour défier la Russie et le Danemark, ainsi que la Finlande ou le pays de Galles dans le groupe B.

Les Pays-Bas devront de leur côté batailler contre l'Ukraine dans les matches du groupe C prévus à Amsterdam et Bucarest, avec les Finlandais ou Gallois également en ligne de mire.

La situation a fait grincer les dents des sélections concernées, à l'image du milieu belge de Manchester City, Kevin De Bruyne, pestant contre "une sorte de falsification de la compétition".

Italie-France en ouverture?

Dans ce contexte, la principale incertitude tourne autour des Portugais et des Français. Quel poids-lourd du foot continental va devoir se frotter aux champions d'Europe en titre et à leur adversaire en finale, des Bleus devenus entretemps champions du monde en 2018?

Le sel de ce tirage en Roumanie tient au fait que la bande d'Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, bien qu'ayant terminé première de son groupe, ne fait pas partie du "chapeau 1" réservé aux équipes les plus efficaces des qualifications.

Pour avoir laissé filer des points en Turquie (défaite 2-0) puis à Saint-Denis pour la revanche (1-1), les Français sont certains d'affronter une tête de série parmi l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne et l'Italie.

Leur victime en finale de la Coupe du monde 2018, la Croatie du Ballon d'or Luka Modric, se trouve dans la même situation.

Cela promet dans tous les cas des affiches alléchantes en phase de poule, et pourquoi pas dès le match d'ouverture le 12 juin au stade olympique de Rome. La probabilité d'y voir ce jour-là un Italie-France, remake de la finale gagnée en 2000 par les Bleus, est d'une sur douze...

Si les champions du monde de Didier Deschamps, sacré à l'Euro en tant que joueur il y bientôt 20 ans, ne tombent pas sur l'Italie, ils auront un duel coriace à disputer contre les Anglais à Wembley (groupe D), les Espagnols à Bilbao (groupe E) ou les Allemands à Munich (groupe F).

Et le Portugal, dans tout ça? La Seleção de Cristiano Ronaldo, rangée dans le "chapeau 3" du tirage, fait les frais d'une campagne qualificative moyenne, conclue victorieusement lors de l'ultime journée avec un bilan peu glorieux: 5 victoires, 2 matches nuls et 1 défaite.

Les champions d'Europe 2016 devront se coltiner une des têtes de série (sauf la Belgique) et, s'ils manquent de chance, un prétendant au trône parmi le chapeau 2, à savoir la France, la Croatie ou les Pays-Bas, qu'ils ont dominés en finale de Ligue des nations l'été dernier.

La cérémonie orchestrée par l'UEFA samedi au Romexpo de Bucarest débutera, comme c'est l'usage, par des performances musicales, des prises de parole et la diffusion de vidéos. Le tirage au sort lui-même débutera aux alentours de midi trente. L'Euro sera alors lancé.

*************************************************************

Que sait-on déjà?

Commençons par la fin : les six groupes du premier tour de l'Euro-2020, classés de A à F, sont déjà largement constitués pour certains, avant même le tirage au sort et les barrages de mars, où quatre nations décrocheront les derniers tickets pour la compétition.

- Groupe A: Italie / Équipe du chapeau 2 / Équipe du chapeau 3 / Finlande ou Pays de Galles

- Groupe B: Belgique / Russie / Danemark / Finlande ou Pays de Galles

- Groupe C: Ukraine / Pays-Bas / Équipe du chapeau 3 / Vainqueur de la voie D des barrages (Géorgie, Belarus, Macédoine ou Kosovo - ou Roumanie si qualifiée)

- Groupe D: Angleterre / Équipe du chapeau 2 / Équipe du chapeau 3 / Vainqueur de la voie C des barrages (Écosse, Israël, Norvège ou Serbie)

- Groupe E: Espagne / Équipe du chapeau 2 / Équipe du chapeau 3 / Vainqueur de la voie B des barrages (Bosnie, Irlande du Nord, Irlande ou Slovaquie)

- Groupe F: Allemagne / Équipe du chapeau 2 / Équipe du chapeau 3 / Vainqueur de la voie A des barrages (Islande, Bulgarie ou Hongrie) ou vainqueur de la voie D si la Roumanie remporte la voie A

Comment en est-on arrivé là?

Les 20 nations déjà qualifiées pour l'Euro ont été réparties dans quatre chapeaux, en fonction de leurs résultats aux éliminatoires. Le premier chapeau rassemble les six meilleures équipes (en nombre de points gagnés) parmi les dix ayant terminé en tête de leur groupe. La France championne du monde et la Croatie, sa victime en finale du Mondial-2018, se retrouvent ainsi dans le chapeau 2 malgré leur première place en qualifications.

- Chapeau 1: Belgique, Italie (hôte), Angleterre (hôte), Allemagne (hôte), Espagne (hôte), Ukraine

- Chapeau 2: France, Pologne, Suisse, Croatie, Pays-Bas (hôte), Russie (hôte)

- Chapeau 3: Portugal, Turquie, Danemark (hôte), Autriche, Suède, République tchèque

- Chapeau 4: Pays de Galles, Finlande, Vainqueurs des barrages voies A, B, C et D

Les pays hôtes de l'Euro-2020 disputé dans 12 villes d'Europe étant assurés de jouer à domicile s'ils se qualifient, des équipes connaissent déjà l'identité de leur groupe. L'Italie, par exemple, figure dans le groupe A, dont les matches se joueront à Rome (Italie) et Bakou (Azerbaïdjan). Selon ce principe, l'Angleterre est dans le groupe D (villes hôtes: Londres et Glasgow); l'Espagne, dans le groupe E (Bilbao et Dublin); et l'Allemagne, dans le groupe F (Munich et Budapest).

Dans le chapeau 1, le suspense aurait pu concerner la Belgique et l'Ukraine, à répartir entre les groupes B (Saint-Pétersbourg et Copenhague) et C (Amsterdam et Bucarest). Mais pour des raisons diplomatiques et de sécurité, l'Ukraine ne peut pas affronter la Russie (assignée au groupe B en tant que pays hôte) en phase de groupe. L'UEFA a donc automatiquement placé la Belgique avec la Russie, tandis que l'Ukraine bascule dans le groupe C.

Quel suspense au tirage?

Entre résultats sportifs, pays hôtes et contraintes géopolitiques, le sort du tirage est donc en partie jeté. Mais plusieurs gros poissons attendent encore de connaître leur groupe. Cela concerne en premier lieu les champions du monde français qui, comme la Croatie, font figure d'épouvantails du chapeau 2. Ils affronteront l'Italie, l'Angleterre, l'Allemagne ou l'Espagne.

De la même manière, les têtes de série attendront avec quelques sueurs froides de voir sortir la boule du Portugal, champion d'Europe en titre (2016) tombé dans le chapeau 3. La Turquie, féroce rival des Français en qualifications (avec une victoire 2-0 à l'aller et un match nul 1-1 au retour), se trouve également dans ce chapeau.

Au-delà de l'identité des adversaires, certaines équipes attendent aussi également de savoir dans quelles villes elles disputeront le premier tour. Car jouer à Bakou (Azerbaïdjan) ou à Bilbao (Espagne) n'entraîne pas les mêmes contraintes.