Crédit : AFP

LNH

Il n'y aura pas d'autre Bill Peters

Il n'y aura pas d'autre Bill Peters

Renaud Lavoie

Publié 28 novembre
Mis à jour 28 novembre

Comme vous, j’ai été sidéré d’apprendre que Bill Peters avait utilisé des propos racistes il y a 10 ans à l’endroit d’Akim Aliu.

Comme vous, j’ai été assommé d’apprendre que Bill Peters s’en est pris physiquement à deux de ses défenseurs dans un match, alors qu’il était l’entraîneur-chef des Hurricanes. 

Il y en a eu d’autres qui ont abusé de leur pouvoir pendant des années, croyant que c’était la seule façon de motiver des joueurs. Ça devait fonctionner avec une minorité, mais un entraîneur qui dépasse les normes perd tout le respect du reste du groupe. C’est comme ça au hockey et c’est ainsi dans toutes les entreprises du monde.

Soyons honnête, le problème avec cette enquête à l’endroit de Bill Peters, c’est que bien des gens se demandent qui sera le prochain entraîneur-chef à être accusé d’avoir abusé de son pouvoir. 

Ça fait maintenant cinq ans que j’ai le privilège d’être entre les bancs des deux équipes lors des matchs des Canadiens de Montréal et certaines autres rencontres du reste de la Ligue; jamais je n’ai vu un entraîneur-chef s’en prendre physiquement à un joueur.

Jamais.

Je n’ai jamais vu non plus un autre entraîneur vilipender ou manquer de respect à un joueur sur le banc. Lui dire de se réveiller peut-être, mais sans plus.

Un exemple pour sa profession

Claude Julien a toujours été reconnu comme un entraîneur-chef qui faisait les choses de la bonne façon. C’était le cas au niveau junior avec les Olympiques de Hull et c’est de cette façon qu’il a monté les échelons. Il toujours été très respecté par ses joueurs parce qu’il faisait toujours les choses de la bonne façon. Lorsque les choses vont moins biens dans une rencontre, il ne s’en prendra jamais à un joueur. D’ailleurs, lorsqu’il a un message à passer à son groupe, il le fait souvent durant le jeu parce qu’il sait très bien que les caméras ne sont pas braquées sur lui, mais plutôt sur la rondelle. Et lorsqu’un joueur connaît un match difficile, il passe son message en limitant le temps de glace. 

La chasse aux sorcières

Alors, qui sera le prochain entraîneur-chef dirigeant actuellement une équipe de la LNH à se faire dénoncer? Il est impossible de répondre à cette question de façon formelle, mais je serai très honnête avec vous : je serais très surpris d’entendre une autre histoire d’horreur comme celle impliquant Bill Peters.

Les 31 entraîneurs-chef actuels ne sont peut-être pas tous parfaits, mais ils savent très bien depuis longtemps qu’il y a une ligne qu’il ne faut jamais dépasser. 

L’affaire Bill Peters aura au moins ceci de bien, elle va tracer la ligne une fois pour toutes. Et ceux qui décideront de la dépasser seront dénoncés plus rapidement... Pour le bien de tous.