AUTO-PRIX-F1-BRA-RACE

Crédit : AFP

F1

État des forces : Pierre Gasly profite du chaos

Publié | Mis à jour

Le Grand Prix de Formule 1 du Brésil n’avait plus aucun impact sur les titres des pilotes et des constructeurs, mais les amateurs de course qui ont malgré tout décidé d’y jeter un coup d’œil n’ont certainement pas été déçus.

Déjà bien servis par une lutte pour la victoire entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, deux interventions de la voiture de sécurité lors des 15 derniers tours ont complètement chamboulé la course.

Par ailleurs, un accrochage, bien qu’alarmant pour Ferrari, a particulièrement marqué les esprits: celui entre les coéquipiers Sebastian Vettel et Charles Leclerc, forcés tous deux à l’abandon.

Voici donc l’état des forces des pilotes de F1 mis à jour après l’étape brésilienne. Pour établir ce classement, les performances des pilotes au cours des trois plus récents Grands Prix sont prises en compte.

1- Daniel Ricciardo, Renault (1er lors du dernier classement)

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

S’il connaît de bons moments récemment, Daniel Ricciardo a bien failli gâcher sa course d’entrée de jeu au Brésil en s’accrochant avec Kevin Magnussen. Résultat: un aileron avant brisé et une pénalité de cinq secondes.

Relégué à l’arrière, il a toutefois été en mesure de remonter en sixième place, notamment grâce aux deux neutralisations.

2- Alexander Albon, Red Bull (5e)

Alexander Albon a réussi une excellente course. Lors de la première relance, il a réussi une manœuvre bien ficelée aux dépens de Vettel pour prendre le troisième rang. À la deuxième relance, il roulait au deuxième échelon, jusqu’à ce que Hamilton ne le happe et ruine ses chances de podium. Cela aurait été son premier en carrière.

Pas d’inquiétudes toutefois : le jeune Thaïlandais devrait avoir de nombreuses occasions de monter sur le podium l’année prochaine.

3- Pierre Gasly, Toro Rosso (6e)

Si certains en doutaient, c’est maintenant clair: la rétrogradation par Red Bull a été un véritable catalyseur pour le Français Pierre Gasly. En effet, il a réussi, à bord de sa modeste monoplace Toro Rosso, ce qu’il n’avait jamais réussi avec la maison-mère: un podium.

Deuxième au fil d’arrivée en résistant par quelques centimètres à une dernière attaque de Hamilton, Gasly a ainsi permis à son équipe de se forger une avance considérable de 16 points au sixième rang du classement des constructeurs, devant Racing Point.

Un autre coup d’éclat du Français lors de la dernière course pourrait peut-être même permettre à la petite opération italienne de devancer Renault, qui ne possède que huit points d’avance. Mais la tâche sera titanesque.

4- Lewis Hamilton, Mercedes (3e)

FOR-MOT-SPO-F1-GRAND-PRIX-OF-USA
Crédit photo : AFP

Parti troisième, Hamilton était l’un des prétendants à la victoire sur le circuit d’Interlagos, notamment grâce à un dépassement dès le premier virage aux dépens de Vettel. Il est ensuite passé devant Verstappen en s’arrêtant aux puits avant lui.

Qu’à cela ne tienne, à deux occasions, Verstappen est revenu en piste derrière Hamilton, et chaque fois, il a rapidement pris l’ascendant sur le champion du monde.

Mercedes et Hamilton ont ensuite tenté une stratégie risquée en s’arrêtant lors de la dernière neutralisation, perdant quelques places en piste. Il est ensuite entré en contact avec Albon, si bien qu’il a écopé d’une pénalité et a finalement été classé septième. Il s’agit de son deuxième pire résultat de la campagne.

Rien de catastrophique toutefois pour celui qui a déjà été couronné.

5- Sergio Perez, Racing Point (4e)

Malgré le chaos, Racing Point n’a pas été en mesure d’obtenir une bonne part des points disponibles. Lance Stroll était bien placé pour obtenir un excellent résultat, en vertu d’une stratégie à un seul arrêt, mais la première neutralisation l’a contraint à s’arrêter et il a abandonné en roulant sur des débris.

Sergio Perez, lui, a terminé neuvième, malgré le fait que de nombreux ténors ont abandonné ou ont été pénalisés.

6- Max Verstappen, Red Bull (9e)

S’il ne disposait pas cette année du matériel pour rivaliser pour le titre de champion du monde, Verstappen a néanmoins maximisé les résultats. En effet, cette victoire était sa troisième de la saison.

Au terme d’une lutte très serrée entre les trois écuries de pointe en qualification, le Néerlandais a décroché sa deuxième position de tête en carrière. Il a ensuite mérité son triomphe, dépassant deux fois en piste Hamilton pour l’emporter.

AUTO-PRIX-F1-BRA-QUALIFYING
Crédit photo : AFP

7- Valtteri Bottas, Mercedes (2e)

Valtteri Bottas était cinquième avec 19 tours à faire lorsque son bloc motopropulseur a rendu l’âme. Un résultat décevant après sa belle victoire au Texas, sept jours auparavant.

8- Kimi Raikkonen, Alfa Romeo (ND)

Certaines tendances se dessinent mieux que d’autres au cours d’une saison de F1. Avant d’entamer le calendrier, tous s’entendaient pour dire que la nouvelle monoplace d’Alfa Romeo était bien née. Kimi Raikkonen a confirmé le tout avec d’excellents résultats en début de campagne.

Le retard dans le développement de la voiture a ensuite été à l’origine d’une chute de rythme pour l’équipe italienne. Au Brésil, toutefois, Raikkonen et Antonio Giovinazzi ont évité les pièges pour terminer quatrième et cinquième.

AUTO-PRIX-CHN-F1
Crédit photo : AFP

9- Lando Norris, McLaren (7e)

Lando Norris a une fois de plus connu un bon départ et il était cinquième après le premier virage. Il a toutefois été en difficulté avec les gommes tendres, terminant finalement huitième.

10- Carlos Sainz fils, McLaren (ND)

Tout comme Gasly, Carlos Sainz fils a réussi son premier podium en carrière, héritant de la troisième place lorsque Hamilton a été pénalisé. Il s’agit sans contredit d’une récompense bien méritée pour l’Espagnol, qui a montré une régularité exemplaire tout au long de la saison.