Canadiens de Montréal

«On se calme»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont été défaits à leurs cinq derniers matchs, dont une raclée de 8-1, subie mardi, face aux Bruins de Boston. Le marché de Montréal étant ce qu’il est, plusieurs partisans ont probablement déjà la main sur le «bouton panique».

Toutefois, l’heure n’est pas encore à l’affolement. Le CH est tout de même encore au troisième rang du classement de la section Atlantique même si, dernièrement, les résultats n’ont pas été au rendez-vous.

«On revient avec Carey Price, jeudi, et on se calme, a indiqué le descripteur des matchs du Tricolore sur les ondes de TVA Sports, Félix Séguin, mercredi, lors de l’émission Les Partants. Tout le monde se calme. On retourne à la planche à dessin.

«Est-ce qu’il y a des problèmes? Oui, il y en a beaucoup, beaucoup. Défensivement, ils sont nombreux les problèmes. Mais en ce moment, on ne peut pas transiger toute l’équipe. Les Canadiens n’échangeront pas Carey Price aujourd’hui. Les Canadiens n’obtiendront pas leur joueur de centre numéro 1 demain. Il faut revenir avec les éléments que l’équipe a sous la main. Et ça veut dire, jeudi contre les Devils, une équipe qui est prenable. [...] Il faut mettre fin à cette séquence de défaites le plus rapidement possible.»

Le Tricolore a la même fiche qu’à pareille date l’an passé. Cependant, le retour de Shea Weber avait permis à l'équipe de retrouver le sentier de la victoire. Cette saison, cet électro-choc n'aura pas lieu.

«C’est un copier-coller de l’an dernier, a analysé Séguin. Il y avait beaucoup d’attaque chez les Canadiens en dépit du fait que Carey Price n’était pas aussi dominant. L’an dernier et cette année, on marquait plus de buts que la logique le voulait. Je ne pense pas que cette année, on pensait que les Canadiens seraient dans le top 5 des équipes qui marquent le plus de buts. Là, on est de retour à la réalité. C’est une équipe qui possède un certain talent, mais en raison de sa détermination, de son efficacité, fait en sorte que les données ont été changées.

«[...] Les Canadiens doivent s’améliorer. Et ça prend deux choses. Que les jeunes soient meilleurs ou que ça prend de l’aide de l’extérieur.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.