Canadiens de Montréal

«Il n’a aucun plaisir»

Publié | Mis à jour

Le jeune Jesperi Kotkaniemi ne connaît pas une bonne campagne 2019-2020 jusqu’à présent. Le Finlandais de 19 ans perdu son sourire caractéristique et ne parvient pas à produire offensivement.

Avec trois points, dont deux buts, en 16 rencontres, le jeune homme ne produit pas à la hauteur des attentes. Si certains mettent la faute sur l’entraîneur Claude Julien, le journaliste de la chaîne TVA Sports Louis Jean voit les choses d’un œil différent.

«Claude Julien est un excellent entraîneur, a tout d’abord indiqué Jean, mardi matin, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de la chaîne TVA Sports. Il sait établir de bonnes stratégies. Il a gagné dans le passé. Et de dire qu’il ne sait pas entraîner ses jeunes...

«Cale Fleury, est-ce qu’on trouve qu’il joue bien? Et Nick Suzuki, il joue bien? C’est parce que Jesperi Kotkaniemi, ça ne fonctionne pas actuellement. Alors, on met tout le monde dans le même lot et on dit qu’il n’est pas bon.»

Mais ce genre de situation n’arrive pas qu’à Montréal.

«Le problème à Montréal, c’est qu’on regarde seulement les Canadiens et on ne regarde pas ce qui se passe ailleurs, a continué Jean. Regardez les autres marchés. Kotkaniemi, c’est indéniable, il n’est pas l’ombre de lui-même présentement. Sa confiance, il l’a complètement perdue. Je pense qu’il n’a aucun plaisir à jouer au hockey actuellement.

«Mais est-ce que c’est strictement la faute de l’entraîneur. S’il ne produit pas, il a un peu un lien avec ça, mais lorsque tu amènes un joueur de 18 ans dans la Ligue nationale de hockey, c’est un peu ce à quoi tu t’exposes. C’est impossible que ça soit une belle rivière bien tranquille et que tout va bien se passer. Il y aura des hauts et des bas. Et Kotkaniemi n’a jamais connu des bas comme il en connaît actuellement.»

Julien, de son côté, doit négocier avec le fait de développer son prometteur jeune joueur et celui de mettre des points en banque soir après soir.

«La LNH n’est pas une ligue de développement, a admis Jean. Claude Julien, ce qu’il veut, c’est gagner. Quand on le laisse dans la formation (Kotkaniemi), l’entraîneur a un peu les mains liées. Ce n’est pas une situation qui est évidente pour les Canadiens et Claude Julien.»

À voir dans la vidéo ci-dessus où Jean discute notamment des situations entourant l’ex-entraîneur des Maple Leafs Mike Babcock et le pilote des Flames Bill Peters.