Bianca Andreescu

Photo : Bianca Andreescu Crédit : AFP

Tennis

Tennis canadien: les moments marquants de la dernière décennie

Publié | Mis à jour

Plusieurs événements ont mené à l’année exceptionnelle qu’ont connue les joueurs de tennis canadiens. En voici quelques-uns qui ont marqué la dernière décennie.

- 2011

Milos Raonic a décroché son premier titre sur le circuit de l’ATP en défaisant l’Espagnol Fernando Verdasco en grande finale à San Jose. Il est ensuite devenu le joueur masculin le mieux classé dans l’histoire du tennis canadien en atteignant le 37e rang mondial. Quelques mois plus tard, il était nommé recrue de l’année par l’ATP.

Cette même année, Vasek Pospisil et Daniel Nestor ont permis au Canada de réintégrer le Groupe mondial de la Coupe Davis pour une première fois en sept ans en menant le pays vers une victoire de 3 à 2 face à Israël dans le tournoi de qualification.

- 2012

Eugenie Bouchard et Filip Peliwo sont devenus les premiers Canadiens à remporter des titres du Grand Chelem en simple chez les juniors en triomphant à Wimbledon.

Peliwo a récidivé aux Internationaux des États-Unis quelques semaines plus tard et est devenu le premier Canadien à atteindre le premier rang mondial chez les juniors.

- 2013

Après avoir défait Pospisil en demi-finale à la Coupe Rogers, Raonic est devenu le premier joueur du pays à atteindre la finale d’un tournoi international en sol canadien depuis 1958. Il a ensuite été défait par Rafael Nadal en finale.

Sous la gouverne de Martin Laurendeau, Équipe Canada a égalé son meilleur résultat en Coupe Davis en atteignant les demi-finales. Raonic, Pospisil, Nestor et Frank Dancevic étaient les fers de lance de l’équipe nationale.

- 2014

Menée par Sylvain Bruneau et propulsée par Bouchard, l’équipe canadienne s’est qualifiée dans le Groupe mondial I de la Fed Cup pour la première fois de son histoire grâce à des victoires contre la Serbie et la Slovaquie.

Cette même année, Bouchard est devenue la première Canadienne à atteindre une finale en Grand Chelem, se qualifiant pour la ronde ultime à Wimbledon. La Tchèque Petra Kvitova avait eu le meilleur sur la Québécoise, qui a ensuite grimpé jusqu’au cinquième rang mondial. Il s’agissait d’une première présence dans le top 5 mondial pour un(e) joueur(se) canadien(ne) en simple.

Du côté masculin, Raonic a atteint le carré d’as à Wimbledon et est devenu le premier joueur canadien masculin à se rendre aussi loin en simple dans un tournoi du Grand Chelem. En double, Pospisil a décroché le titre avec l’Américain Jack Sock.

- 2015

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont remporté le titre en double aux Internationaux des États-Unis juniors. Cette même année, les deux étoiles montantes ont permis au Canada de gagner la Coupe Davis chez les juniors.

- 2016

Une année formidable pour Raonic, qui est devenu le premier Canadien à atteindre la finale d’un tournoi du Grand Chelem chez les hommes, à Wimbledon. Il s’y est incliné devant Andy Murray. Le Canadien s’est qualifié pour les Finales de l’ATP et a conclu l’année au troisième rang mondial en simple, un sommet toujours inégalé chez les Canadiens.

Du côté des juniors, Auger-Aliassime a gagné son premier titre en Grand Chelem en simple, aux Internationaux des États-Unis. Également finaliste en double, lui et son partenaire Benjamin Sigouin se sont inclinés en ronde ultime. Plus tôt dans l’année, Shapovalov a triomphé en simple à Wimbledon, en plus d’être finaliste en double avec Auger-Aliassime.

- 2017

Après avoir créé la surprise à la Coupe Rogers en atteignant les demi-finales, Shapovalov s’est fait un nom sur le circuit et a grimpé rapidement les échelons au classement mondial. Il a été nommé recrue de l’année et joueur le plus amélioré par l’ATP au terme de la saison.

En double, Gabriela Dawbroski a connu la meilleure saison de sa carrière en perçant le top 20, gagnant deux titres avec la Chinoise Yifan Xu (New Haven et Miami) et décrochant son premier titre en Grand Chelem, en double mixte, à Roland-Garros (avec Rohan Bopanna).

- 2018

À l’âge de 46 ans, Daniel Nestor a annoncé sa retraite après 28 ans de carrière. Le spécialiste du double laisse un riche héritage à la nouvelle génération de joueurs (ses). Avec ses 12 titres en Grand Chelem, ses 91 titres sur le circuit de l’ATP et son titre olympique (Jeux de Sydney en 2000), l’ancien numéro 1 mondial est le joueur canadien le plus titré de l’histoire.

- 2019

En s’imposant devant Serena Williams en finale des Internationaux des États-Unis, l’Ontarienne Bianca Andreescu est devenue la première représentante canadienne, tant du côté féminin que masculin, à mettre la main sur un titre du Grand Chelem.

Cet exploit venait couronner une saison remarquable, au cours de laquelle Andreescu a remporté les titres de la Coupe Rogers et d’Indian Wells, et s’est hissée jusqu’au quatrième rang mondial. Il s’agit d’ailleurs du meilleur classement jamais occupé par une joueuse canadienne sur le circuit de la WTA.

Pour la première fois de son histoire, Équipe Canada a atteint la finale de la Coupe Davis. Shapovalov et Pospisil ont mené la troupe de Frank Dancevic jusqu’en ronde ultime grâce à des victoires-surprises contre l’Italie, les États-Unis, l’Australie et la Russie. Ce sont les puissants Espagnols qui ont finalement stoppé les Canadiens en ronde ultime, pour laquelle Shapovalov et Auger-Aliassime ont été envoyés au combat.

L’année 2019 a également été marquée par le premier titre en simple de Shapovalov (Stockholm), par le premier titre en Grand Chelem chez les juniors de Leylah Annie Fernandez (Roland-Garros) et par les premières finales sur le circuit d’Auger-Aliassime (Rio de Janeiro, Lyon et Stuttgart).