Canadiens de Montréal

«C’est n’importe quoi»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont échappé une avance de quatre buts, samedi soir, face aux Rangers de New York dans un duel offensif à souhait. Ce duel a étalé au grand jour les difficultés défensives du Bleu-Blanc-Rouge.

«Les Rangers tirent de l’arrière 4-0, dont 3-0 après la première période. On se dit que les Canadiens sont bons, a analysé le journaliste de la chaîne TVA Sports Renaud Lavoie, lundi matin, lors de l’émission Les Partants. Mais en réalité, et c’est Luke Richardson (NDLR : entraîneur adjoint du CH) qui me l’a dit, les Canadiens affrontaient une équipe qui était ici pour travailler. Le CH a été chanceux et doit faire le ménage dans sa zone défensive.

«C’est devenu 4-0, mais le jeu défensif n’a pas été amélioré. On, Patrick Lalime, Félix Séguin et moi-même, n’en revenait pas comment le jeu se transportait d’un bout à l’autre de la patinoire sans arrêt. C’était hyper-excitant. Par contre, du hockey hyper-excitant, ce n’est pas du beau hockey. C’est n’importe quoi.»

Le gardien Carey Price n’a pas connu un grand match face aux «Blueshirts», accordant six buts. Toutefois, il n’a certes pas été aidé par sa brigade défensive.

«Il n’y a aucune structure de ce qu’on a vu dans la rencontre de samedi, a continué Lavoie. Il y en avait un peu plus du côté des Rangers, le problème c’est que le gardien de but accordait n’importe quoi. Il réagissait toujours en retard sur chaque lancer. C’est Carey (Price) qui tient son équipe en première période. À un certain moment donné, il y a une limite à ce que tu peux demander à ton gardien.

«Défensivement, tu as une équipe, les Canadiens de Montréal, qui ne travaillait vraiment pas de la bonne façon. Ça ne date pas de samedi. Ça date de quelques rencontres. [...] On veut des matchs ouverts, on veut des matchs qui ressemblent, j’exagère, à du basketball. Mais si tu vas dans cette direction, c’est sûr que tu ne vas pas loin. Tu ne gagneras pas à jouer de cette façon.»

Le Tricolore affrontera les Bruins de Boston, mardi, les Devils du New Jersey, jeudi, et les Flyers de Philadelphie, samedi. Les hommes de Claude Julien n’ont pas triomphé à leurs quatre derniers affrontements.

À voir dans la vidéo ci-dessus.