Canadiens de Montréal

«On corrigera la situation...»

Publié | Mis à jour

Max Domi et Artturi Lehkonen ont murmuré le même mot dans le vestiaire du Canadien après ce revers de 6 à 5 contre les Rangers : inacceptable.

En conférence de presse, Claude Julien a martelé sur le même mot de douze lettres, inacceptable.

Voyez le résumé du match dans la vidéo, ci-dessus.

«C’est exactement ma pensée, a dit Julien qui a pris plus de temps que normalement pour se présenter derrière le lutrin. Je sais que c’est arrivé cette semaine à une autre équipe quand la Floride a remonté. Ils perdaient eux aussi 4 à 0 (contre les Ducks d’Anaheim). Ça ne veut pas dire que c’est acceptable.

«Offensivement, on est quand même une bonne équipe. Mais il faut se ressaisir défensivement, a-t-il poursuivi. On n’est pas assez solides. Notre repli défensif n’était pas bon du tout ce soir. On jouait contre une équipe affamée, qui jouait samedi. Une autre raison que c’est inacceptable. On venait de perdre trois matchs, on aurait dû être affamés. On ne pouvait pas laisser ça arriver. C’est inacceptable. On corrigera la situation.»

Julien avait pourtant lancé un message à ses joueurs après la première période. Même si le CH menait 3 à 0 après 20 minutes, l’entraîneur en chef n’aimait pas ce qu’il voyait sur la glace.

«Je l’ai dit à mes joueurs, nous menions 3 à 0, simplement puisque nous étions capables de profiter de nos chances de marquer, alors que les Rangers n’y arrivaient pas. Nous ne dominions pas nos rivaux en première. Ils étaient venus pour jouer au hockey. À 4-0, nous sommes devenus brouillons.»

Une pointe à Kotkaniemi

Jesperi Kotkaniemi cherchera à oublier rapidement ce match comme les Rangers. Comme il aimerait probablement effacer de sa mémoire son début de saison. En fin de troisième période, le Finlandais a été coupable d’un dégagement refusé.

Il a ensuite perdu sa mise en jeu contre Ryan Strome. Jacob Trouba en a profité pour marquer le but gagnant sur cette séquence.

«Le trio de Max Domi a très bien joué, ils ont fait leur travail, mais j’aurais aimé en voir plus d’autres joueurs, a noté Julien. Il y a des gars qui se retrouvent avec de plus grandes responsabilités en raison de nos blessés (Drouin et Byron).»

«Sur le but vainqueur, un jeune joueur de 19 ans seulement a commis un dégagement et il a perdu une mise en jeu de façon franche. La rondelle s’est retrouvée dans notre but. Il s’agit d’erreurs qui font mal. À 19 ans ou à 30 ans, tu dois apprendre. C’est juste un exemple.

«Je ne cherche pas à le pointer du doigt, il n’est pas la raison de notre défaite. Défensivement, nous devons mieux jouer.»