BOX-SPO-DEONTAY-WILDER-V-LUIS-ORTIZ---WEIGH-IN

Crédit : AFP

Boxe

Deontay Wilder, le roi lourd

AFP

Publié | Mis à jour

L'Américain Deontay Wilder a conservé son titre WBC des poids lourds, en battant par K.-O. au septième round le Cubain Luis Ortiz, à qui il avait accordé une revanche après un premier combat mémorable, samedi à Las Vegas.

Vingt mois après s'être fait peur face à Ortiz, qui l'avait fait vaciller à la septième reprise de leur premier affrontement avant de finalement céder à la 10e, Wilder a choisi ce même septième round pour en finir avec son adversaire, qui avait pourtant dominé la première partie du combat.

Un seul coup, un direct du droit - son arme de destruction massive tant redoutée par ses adversaires - a suffi pour mettre à terre «King Kong», qui avait passé jusqu'alors une soirée étonnamment tranquille, menant les débats à sa guise et parvenant même à placer de violents crochets du gauche.

Wilder, 34 ans, compte désormais 42 victoires, dont 41 par K.-O., et un nul concédé face au Britannique Tyson Fury, qu'il retrouvera pour une deuxième confrontation le 22 février. Ce prochain rendez-vous donnera là aussi l'occasion à l'Américain de mettre les choses au point face au «Gypsy King» comme il vient de le faire face à Ortiz.

Pour ce dernier, qui rêvait de devenir à 40 ans le premier boxeur cubain champion du monde des lourds, la fenêtre d'opportunité semble devoir se refermer, avec cette deuxième défaite en 35 combats (31 victoires, 2 nuls).