Tennis

Coupe Davis : Shapovalov et Pospisil marquent l’histoire

Publié | Mis à jour

Nouveau chapitre dans l’histoire du tennis canadien : le pays a atteint la finale de la Coupe Davis en défaisant la Russie, samedi, à Madrid.

Après le triomphe de Bianca Andreescu aux Internationaux de tennis des États-Unis plus tôt cette année, voilà que Denis Shapovalov et Vasek Pospisil viennent confirmer la présence du Canada dans l’élite mondiale, tous sexes confondus.

C’est la première fois que le Canada atteint l’ultime étape de la Coupe Davis, à la suite d’une victoire en trois manches de 6-3, 3-6 et 7-6 (5) lors du match de double. Shapovalov et Pospisil ont alors eu le dessus sur la paire russe formée de Karen Khachanov et Andrey Rublev au terme du bris d’égalité. En finale, l’unifolié se mesurera à nul autre que Rafael Nadal et ses compatriotes espagnols. Ceux-ci ont vaincu la Grande-Bretagne lors de l’autre demi-finale.

Un excellent service de Pospisil a procuré la victoire au Canada, sur le deuxième point de match offert aux représentants de l’unifolié. La délégation canadienne, dont fait notamment partie le jeune Québécois Félix Auger-Aliassime, s’est alors mise à célébrer et à danser.

«C’est irréel, a commenté le vétéran Pospisil, en entrevue avec le réseau Sportsnet après le gain historique. Nous avons un groupe incroyable avec ces jeunes qui sont fantastiques.»

«Nous n’avons pas encore fini ici, a pour sa part prévenu Shapovalov, sans néanmoins cacher sa joie d’atteindre cette finale. Il y a une autre journée. Nous sommes fatigués, mais il faut y aller.»

Immense victoire en simple

Plus tôt dans la journée, Shapovalov s’était imposé face à Khachanov, 17e joueur mondial, en trois manches de 6-4, 4-6 et 6-4 pour créer l’égalité 1-1 dans cette demi-finale de la Coupe Davis. «Shapo» a d’ailleurs sauvé trois balles de bris dans le dernier jeu de ce duel pour l’emporter. Pospisil s’était pour sa part incliné en deux manches de 6-4 et 6-4 face à Rublev dans le premier match de simple.

La Russie devient la plus récente victime de la formation canadienne, qui avait écarté l’Australie lors des quarts. Le Canada avait par ailleurs dominé les États-Unis et l’Italie lors de la phase des groupes.

*****************

Une année exceptionnelle pour le tennis canadien

La présence de l’équipe nationale en finale de la Coupe Davis vient poser la touche finale à une année exceptionnelle pour le tennis canadien. En voici un résumé :

23 FÉVRIER
Le Québécois Félix Auger-Aliassime atteint une finale de l’ATP pour la première fois de sa carrière, à Rio de Janeiro, au Brésil.

17 MARS
Bianca Andreescu, alors âgée de 18 ans, remporte le tournoi d’Indian Wells, en Californie.

8 JUIN
La Québécoise Leylah Annie Fernandez gagne la finale des Internationaux de France chez les juniors, à Roland-Garros.

16 JUIN
Après Rio de Janeiro et Lyon, Félix Auger-Aliassime dispute sa troisième finale de la saison, à Stuttgart, mais il s’incline à nouveau face à l’Italien Matteo Berrettini.

11 AOÛT
Bianca Andreescu est déclarée championne de la Coupe Rogers, à Toronto, à la suite du forfait de Serena Williams.

7 SEPTEMBRE
Couronnée aux Internationaux des États-Unis, Bianca Andreescu devient la première athlète au Canada, tant du côté féminin que masculin, à remporter un titre du grand chelem en simple.

14 OCTOBRE
Le classement de l’ATP place désormais Félix Auger-Aliassime au 17e rang.

20 OCTOBRE
Denis Shapovalov remporte, à Stockholm, un premier tournoi en carrière sur le circuit de l’ATP.

21 OCTOBRE
Âgée de seulement 19 ans, Bianca Andreescu atteint un nouveau sommet dans l’histoire du tennis canadien chez les femmes en s’emparant du quatrième rang de la WTA.

4 NOVEMBRE
Denis Shapovalov se hisse en 15e position du classement de l’ATP, un sommet en carrière.

19 NOVEMBRE
Mené par Denis Shapovalov et Vasek Pospisil, le Canada bat les États-Unis pour une première fois dans l’histoire de la Coupe Davis, accédant ainsi aux quarts de finale.

23 NOVEMBRE
L’équipe canadienne atteint la finale de la Coupe Davis en disposant de la Russie.