Crédit : PHOTO COURTOISIE/Dave Chidley/LCF.ca

LCF

Mettre fin à la sécheresse

Publié | Mis à jour

Les Blue Bombers de Winnipeg tenteront de mettre fin à leur longue série sans championnat dimanche, eux qui n’ont pas mis la main sur la Coupe Grey depuis près de 30 ans.

Il faut remonter à 1990 pour voir un dernier trophée aboutir au Manitoba. Depuis, l’équipe s’est inclinée cinq fois en finale. En effet, les Bombers ont été frustrés lors des éditions 1992, 1993, 2001, 2007 et 2011. Ils auront par contre une solide commande face aux Tiger-Cats de Hamilton, qui sont les champions de la saison régulière et les grands favoris pour remporter cette 107e Coupe Grey.

«On ne pense pas du tout à notre statut de négligés. On se concentre sur ce qu’on a à accomplir en tant que groupe pour gagner», a mentionné Andrew Harris cité par le site CFL.com lors d’une conférence de presse, samedi.

Winnipeg a conclu le calendrier régulier au troisième rang de l’Association Ouest alors que les Tiger-Cats ont présenté la meilleure fiche de leur histoire (15-3-0). Ce sera la 11e confrontation en finale entre les deux équipes. Les Blue Bombers ont un léger avantage historique avec six gains en de pareilles circonstances.

Pour l’amour de la ville

Le joueur de ligne défensive Adam Bighill vivra cette finale avec émotion, lui qui a eu un coup de cœur pour la ville de Winnipeg, à son arrivée en 2018. Cet attachement et les succès de l’équipe ont aussi mené vers une prolongation de contrat de trois ans qui fait de lui le joueur en défense le mieux payé de la LCF.

«J’ai envie de bâtir un héritage et de faire plaisir aux amateurs de cette ville parce que je connais leur passion. Si vous faites un séjour à Winnipeg, vous tomberez sur des gens qui vous diront à quel point ils nous apprécient et qu’ils croient en notre but», a déclaré Bighill.

«Tout le monde dans cette équipe tire la corde dans la même direction, a-t-il ajouté. Cette fraternité, c’est vraiment spécial pour moi parce que l’esprit d’équipe est à la base du football. Le collectif est plus important que l’individu.»

En tant qu’ancien joueur, l’entraîneur Mike O’Shea s’est montré calme et réservé dans ses commentaires. Le pilote a une confiance aveugle envers ses joueurs et croit que tout se jouera sur le champ de bataille.

«Toute l’inspiration qu’on aura besoin provient de nos joueurs sur le terrain, a-t-il dit. On n’a pas vraiment besoin d’aller chercher plus loin que ça. Ce sont des hommes remarquables qui jouent pour les bonnes raisons.»