JiC

«S’il décidait de ne pas bouger, encore une fois...»

Publié | Mis à jour

Le sujet alimente les discussions. Les partisans du Tricolore sont divisés. Certains le seront encore plus en absorbant le récent billet de Jean-Charles Lajoie.

«Est-ce que Marc Bergevin va bouger pour offrir du renfort à Claude Julien, qui a de nouveau brassé les cartes, ou s’il est fidèle à sa ligne de pensée?»

Voyez le billet de Jean-Charles Lajoie à «JiC» dans la vidéo, ci-dessus.

Mais avant de répondre, une question préalable : «s’il décidait de ne pas bouger, encore une fois, lui pardonneriez-vous ou vous le condamneriez?», a-t-il lancé à l'émission «JiC», vendredi, sur les ondes de TVA Sports.

Depuis le début de son règne, en 2012, Bergevin l’a réitéré maintes fois. Il ne dira pas non à une proposition d’un de ses homologues si celle-ci lui permet d’améliorer son effectif et celui-ci a bien tiré son épingle du jeu au quart de la saison, puisqu'il se classe au troisième rang de l'Atlantique sans qu'aucune formation ne menace de lui ravir à l'heure actuelle.

Suivre le plan

Un DG a toujours l'occasion de conclure une transaction s'il est aux prises avec des blessés. D'autres prennent leur mal en patience et maintienant le statu quo. Pour l’instant, hormis la profondeur, le directeur général des Canadiens de Montréal, lui, s’en tient au repêchage et au développement.

«Certains diront qu’il faut suivre le plan parce que l’avenir est plus rose qu’il ne l’a été depuis longtemps. Mais le vrai avenir commence davantage la saison prochaine», a noté le coloré animateur, qui donnera raison au DG s’il décide de ne rien changer.

 «On est encore tôt dans la saison. Moi je dis qu’on lance un appel au calme. Faisons jouer les jeunes. Nous sommes dans un calendrier avantageux.»

L’animateur de «JiC» préfère toutefois garder ses attentes à un niveau réaliste en vue du printemps prochain.

«(Le classement) sera serré jusqu’à la fin. Je ne crois pas que le Canadien aura les noisettes suffisantes ni la profondeur pour se classer en séries éliminatoires, mais ce sera le "fun" tout le long.»

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Les jeunes tiendront les rênes

Par ailleurs, Jean-Charles Lajoie s’attend à ce que les joueurs plus âgés jouent un rôle plus effacé à mesure que s’écoulera la prochaine année.

«Claude Julien a beau vénérer certains vétérans, croire qu’il peut atteindre la terre promise avec Jordan Weal et Nick Cousins... la terre promise, dans les faits, ne sera pas pour cette année. Il faut offrir le plus de métier possible à ceux qui vont nous y mener», a-t-il prédit.

En ce sens, l’animateur croit que les jeunes du club assureront son avenir.

«Claude Julien n’est pas dupe. Il le sait. Dans un an et demi, à la fin de la prochaine saison, on aura atteint le point de bascule dans le vestiaire, qui sera la propriété des jeunes.

«Et quand les jeunes auront pris le contrôle du vestiaire... regardez ce qui s’est passé à Toronto. (...) Mike Babcock est dehors. Entre deux déserts. Entre celui de Vegas et celui de l’Arizona...»