Boxe

Dicaire a même pu déjeuner «amplement»

Publié | Mis à jour

Marie-Ève Dicaire et Ogleidis Suarez n’ont eu aucune difficulté à faire le poids, vendredi, lors de la pesée officielle du gala du Groupe Yvon Michel (GYM) qui sera présenté ce soir au Centre Vidéotron.

La championne IBF des super-moyennes a présenté un poids de 152,8 lb, alors que son opposante a fait monter l’aiguille du pèse-personne à 153,2 lb.

La coupe de poids n’a pas représenté un gros défi pour Dicaire. Elle a d’ailleurs publié une photo sur ses réseaux sociaux, jeudi soir, pour montrer qu’elle faisait déjà le poids. Dicaire a même pu prendre un déjeuner léger quelques heures avant la pesée.

«Ce ne fut pas difficile, car c’est un processus qui s’échelonne sur 12 semaines, a expliqué Dicaire après sa descente de la scène. J’ai eu un bon camp. C’est un camp où j’ai dû puiser au fond de mes ressources.»

Le face-à-face a été cordial entre les deux boxeuses. On n’a pas senti beaucoup d’animosité, mais les choses pourraient changer après le son de la première cloche.

Entraîneur aux aguets

Plusieurs observateurs croient que Dicaire aura un combat facile contre Suarez. L’entraîneur de la Québécoise n’est pas de cet avis.

«Les amateurs vont être surpris par Suarez, a souligné Stéphane Harnois avec conviction. Elle sait boxer. Je suis sa carrière avec attention depuis quatre ans.

Son style ressemble à celui de Marie. Elle a de bons déplacements et elle attend les erreurs de ses adversaires. Elle est intelligente. Elle va prendre son temps.»

Sans dévoiler sa stratégie complète, il a donné un aperçu de ce que Dicaire va devoir faire pour avoir du succès contre Suarez.

«Marie-Ève devra être dans son visage, mais de façon calculée, a-t-il ajouté. J’ai une tactique en tête et il est possible qu’elle ne fonctionne pas. Je vais peut-être devoir passer à mes autres plans.»

Harnois n’est pas inquiet pour l’aspect psychologique de sa protégée. Elle est bien consciente qu’elle doit penser à son combat de samedi soir et non à celui qu’elle pourrait obtenir en mars prochain.

Prédiction

Comme championne, Marie-Ève Dicaire est encore en quête de crédibilité auprès des amateurs de boxe du Québec. Et ce, même si elle en sera à la troisième défense de son titre IBF des super-moyennes.

Sur papier, on pense que ce sera un combat facile pour la pugiliste de Saint-Eustache. Toutefois, elle devra travailler dur pour obtenir la victoire. J’ai regardé quelques combats de Suarez sur YouTube dans les dernières heures et je ne serais pas surpris qu’elle arrache quelques rounds à la championne.

Dicaire va avoir besoin d’un ou deux rounds pour s’ajuster au style de la Vénézuélienne. Par la suite, elle ouvrira la machine. Sa vitesse sera la clé de sa victoire.

La Québécoise l’emportera avant la fin du duel par knock-out technique. Dans le coin du 6e ou du 7e assaut.

En demi-finale, Mikaël Zewski sera affamé contre Alejandro Davila. C’est un combat crucial pour le Trifluvien. La victoire est la seule option pour lui. Il va l’emporter par décision unanime.

Auparavant, Sébastien Bouchard va venir à bout d’Ayaz Hussain dans un duel où les échanges pourraient être nourris.