Canadiens de Montréal

L'affaire est Tkachuk!

Publié | Mis à jour

En 37 secondes, il y a eu deux occasions de marquer en prolongation. Une pour Brendan Gallagher et le Canadien, et une pour Brady Tkachuk et les Sénateurs. Celui avec le chandail bleu, blanc et rouge n’a pas réussi son coup.

La veille, à Columbus, Claude Julien avait imputé la défaite de son équipe à un manque d’opportunisme. Ç’a été un peu la même histoire dans le revers de 2 à 1 en prolongation contre les Sénateurs d’Ottawa, mercredi, au Centre Bell.

Tkachuk a marqué le but décisif en déjouant Carey Price d’un tir entre ses jambières lors d’une échappée. Le quatrième choix au total au repêchage de 2018 a capté un relais précis de Chris Tierney pour filer seul devant Price. Il a inscrit son huitième but de la saison pour offrir la victoire aux Sénateurs.

Il y a aura toujours des comparaisons entre Tkachuk et Jesperi Kotkaniemi, les troisième et quatrième choix en 2018. Si Kotkaniemi a joué un match un peu plus encourageant mercredi, il n’a pas eu un impact comme celui de Tkachuk.

Oui, Tkachuk a déjà 20 ans, alors que Kotkaniemi n’en a que 19. Mais l’ailier des Sénateurs a du chien dans le nez, il fonce au filet et il marque de gros buts. En 22 matchs cette saison, il a 13 points, dont huit buts.

Calendrier favorable... sur papier

Il y a des phénomènes assez inexplicables en ce début de saison chez le CH. Cette équipe a signé des victoires convaincantes contre de bonnes formations de la LNH comme les Bruins de Boston et les Capitals de Washington.

Après le gain de 5 à 2 à Washington, où Jonathan Drouin et Paul Byron ont subi des blessures, le Tricolore profitait d’un calendrier plus favorable. Sur papier, on parlait de matchs relativement faciles avec des affrontements contre les Devils, les Blue Jackets et les Sénateurs. Le Canadien n’a pas remporté un seul de ces trois matchs, récoltant deux points avec deux revers en prolongation.

Les esprits positifs diront qu’il n’y a pas de rencontre facile dans ce circuit en raison de la grande parité. C’est vrai, mais le CH avait besoin d’accumuler le plus de points possible. C’est une mission ratée.

Price : deux en deux

Julien et Stéphane Waite ont dérogé de leur philosophie habituelle en donnant un deuxième départ, en deux soirs, à Carey Price. L’homme masqué du Tricolore a donné deux buts sur 24 tirs. Il n’est pas à blâmer pour la défaite, mais son vis-à-vis Craig Anderson a eu le dernier mot.

«C’est réalisable de jouer deux matchs en deux soirs, je n’étais pas trop fatigué après le match à Columbus, a dit Price. Sur le but de Tkachuk, il arrivait avec beaucoup de vitesse, je voulais rivaliser avec sa rapidité, mais il m’a surpris avec une belle feinte.»

C’était le bon choix d’offrir le départ à Price. Le Canadien avait besoin de revenir avec son meilleur gardien. Cette décision est toutefois un signe que l’équipe n’a pas confiance en Keith Kinkaid, qui a une moyenne de 4,23 et un taux d’efficacité de ,887 en quatre départs cette saison.

Domi encore discret

Nick Suzuki a marqué l’unique but des locaux. Le numéro 14 a touché la cible en supériorité numérique au début du deuxième tiers. La recrue a encore une fois joué un bon match au centre de la deuxième unité.

Sur le flanc gauche, Max Domi a décoché quatre tirs, mais il n’avait pas son mordant de la dernière saison. Avec l’absence de Drouin, Domi aura intérêt à se réveiller. Il n’a pas marqué à ses neuf derniers matchs.

Dans la catégorie des points positifs, le Canadien a été parfait en trois occasions en infériorité numérique.

► Le CH a renvoyé Charles Hudon au Rocket de Laval après le match pour des raisons administratives. Il devrait être en uniforme samedi contre les Rangers.

+
Suzuki
Nick Suzuki a maintenant six buts à sa fiche et il montre qu’il peut tenir son bout au centre du deuxième trio.
-
Cousins
Nick Cousins n’a pas joué avec son énergie habituelle. Il a terminé le match avec un faible temps de jeu de 8 min 13 s et un dossier de -1.