Alexander Romanov

Photo : Alexander Romanov Crédit : BOB FRID - AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

Six espoirs du CH qu’on pourrait voir au Mondial junior

Publié | Mis à jour

Rarement a-t-on vu le Canadien de Montréal être aussi bien représenté qu’au Championnat mondial de hockey junior en 2019 avec sept espoirs. Pour le tournoi de 2020, le CH pourrait être bien représenté à nouveau. 

Voici six patineurs qui pourraient obtenir l’appel de leur nation respective en vue du Championnat mondial de hockey junior qui se tiendra du 26 décembre au 5 janvier en République tchèque.

-Canada

Cam Hillis | C/AD | Guelph (OHL)

Même si l’appel de son pays risque de ne jamais venir, Hillis connaît un assez bon début de saison pour être considéré par les dirigeants d’Équipe Canada junior. L’attaquant de 5 pi et 11 po et 174 lb occupe le 16e rang de la Ligue junior de l’Ontario au chapitre de la moyenne de point par match (1,56).

Après une saison désastreuse en 2018-2019 en raison des blessures, le choix de troisième tour du CH en 2016 semble avoir retrouvé ses repères.

-États-Unis

Cole Caufield | AD | Wisconsin (NCAA)

Comment Caufield a-t-il pu glisser jusqu’au 15e échelon lors du dernier encan de la Ligue nationale? Le petit attaquant est l’un des meilleurs joueurs de première année dans la NCAA en ce début de saison avec une récolte de neuf buts et 15 points en seulement 12 rencontres. Ses neuf réussites le placent à égalité au sommet de la NCAA.

Âgé de seulement 18 ans, Caufield aura un rôle déterminant avec une équipe qui mise sur la meilleure attaque sur papier en vue du tournoi.

Jordan Harris | D | Northeastern (NCAA)

Amateurs du CH, retenez ce nom. L’un des deux choix de troisième tour de l’équipe en 2018 progresse à la vitesse grand V depuis son arrivée dans la NCAA. En 12 matchs cette année, Harris a déjà récolté 10 points, ce qui le place au deuxième rang à ce chapitre chez les arrières de moins de 20 ans du circuit.

Même si les États-Unis comptent plusieurs défenseurs de premier plan, particulièrement chez ceux qui lancent de la gauche, la polyvalence de Harris pourrait jouer en sa faveur. Même s’il est gaucher, l’arrière de 5 pi et 11 po et 179 lb est autant à l’aise d’évoluer à gauche qu’à droite.

-Russie

Alexander Romanov | D | CSKA Moscou (KHL)

Une lourde commande attend Romanov au Mondial. Il sera le meneur incontesté à la ligne bleue de la Russie et aura la lourde tâche de défendre son titre de meilleur arrière du tournoi obtenu lors du dernier tournoi.

Pourrait-il également obtenir le rôle de capitaine de sa formation? Avec seulement six joueurs de l’équipe 2019 qui peuvent être de retour cette année et son expérience de 70 matchs dans la Ligue continentale, les chances sont bonnes.

-Suède

Jacob Olofsson | C | Skelleftea (SHL)

Après un début de saison difficile avec sa nouvelle formation dans la Ligue de hockey de la Suède (SHL), plusieurs remettaient en question la participation d’Olofsson au prochain Mondial junior, et ce, même s’il y était l’an dernier.

Lorsqu’on considère les rencontres disputées lors de la Ligue des Champions (CHL), Olofsson a été blanchi au cours des 11 premiers matchs de l’année.

Le joueur de centre de 19 ans semble toutefois avoir renversé la vapeur. À ses 10 dernières sorties, toutes ligues confondues, il a récolté huit points.

De plus, la profondeur au centre est possiblement la plus grande faiblesse de la Suède, une situation qui devrait garantir un poste à l’espoir du CH.

Mattias Norlinder | D | Modo (Allsvenskan)

À l’image de Jordan Harris, voici un autre défenseur gaucher que les amateurs du CH devront avoir à l’œil. Norlinder occupe le 12e rang des pointeurs chez les défenseurs de l’Allsvenskan, la deuxième meilleure ligue professionnelle de Suède. Il occupe également le deuxième rang au chapitre des buts avec six.

Son rendement devrait lui permettre d’obtenir une invitation au camp de son pays, mais la tâche de gagner sa place s’annonce ardue au sein de la brigade défensive suédoise. Avec des arrières tels que Rasmus Sandin, Adam Boqvist, Tobias Bjornfot, Victor Soderstrom et Philip Broberg, Norlinder devra connaître un camp parfait pour déloger l’un des joueurs susmentionnés.

-À noter que le Finlandais Jesperi Kotkaniemi est toujours admissible pour le tournoi.