Canadiens de Montréal

«Tu ne peux pas remplacer Drouin»

Publié | Mis à jour

Ça risque de peser lourd dans le top 6 des Canadiens de Montréal. Jonathan Drouin ratera presque le même nombre de semaines qu’il a disputées jusqu’ici au calendrier 2019-2020.

Certains soutiennent qu’une transaction est primordiale si l’objectif est d’accumuler les victoires pour atteindre les éliminatoires. D’autres argumentent qu’offrir une chance aux jeunes s’impose dans la stratégie de Claude Julien.

Voyez le segment «Le Temple de la renommée» à «JiC» dans la vidéo, ci-dessus.

Les prochaines semaines seront donc déterminantes en ce sens. L’entraîneur doit-il faire confiance à l’effectif en place ou s’attendre à du renfort?

«Tu ne peux pas remplacer Drouin, a lancé l’analyste Yvon Pedneault à «JiC», lundi, sur les ondes de TVA Sports. Tu as beau évoquer la profondeur, tu ne peux pas le remplacer en fonction de son rôle avec les Canadiens.

«Mon Cher Yvon» soutient mordicus que le numéro 92 personnifie le plus beau talent naturel du Tricolore.

«Il a de la créativité, de la vitesse et de l’improvisation que tu ne peux pas remplacer, a-t-il poursuivi. (Par conséquent) tu vas donner plus de temps de jeu au trio de Phillip Danault, Tomas Tatar et Brendan Gallagher. C’est obligatoire.

Suzuki convaincant au centre

L’animateur Jean-Charles Lajoie a dit être en faveur de la mutation de Max Domi à l’aile gauche au profit de Nick Suzuki, un joueur de centre naturel.

Ce dernier a pivoté la deuxième unité face aux Devils du New Jersey, samedi, et il a inscrit un deuxième but en autant de matchs en remportant sept de ses 20 mises en jeu (35%).

«Je suis tout à fait d’accord que Suzuki est un meilleur joueur de centre que Domi, a laissé entendre Yvon Pedneault. On l’a observé en fin de semaine. Il a marqué dans chacun des deux matchs.

«Sans être spectaculaire, on voit qu’il joue avec une aisance incroyable et sa vision du jeu est exceptionnelle. Donc c’est une excellente décision de Claude Julien.»

Charles Hudon pour relancer Jesperi Kotkaniemi?

Jean-Charles Lajoie a formulé une question intéressante en l’absence de Drouin et Paul Byron : est-ce que Charles Hudon peut aider Jesperi Kotkaniemi sur la deuxième unité?

«Hudon n’est pas un gars de quatrième trio et il ne le sera jamais. Comme Artturi Lehkonen n’est pas un gars de troisième. Ça, je commence à le croire...», a commenté l’animateur.

«On dit souvent que d’autres joueurs doivent se manifester et "KK" doit faire quelque chose. Il n’y a pas de demi-mesure, ce gars-là doit produire!»

Crédit photo : Joël Lemay / Agence QMI

Puis l’autre «KK» du CH, Keith Kinkaid, a subi sa troisième défaite en quatre départs face aux Devils (1-1-2). Doit-il être prendre une partie du blâme pour la défaite en prolongation?

«Il a trouvé le moyen d’en accorder quatre encore, a rappelé Jean-Charles Lajoie. Mais il a été bombardé.»

«Il a repoussé (39) lancers, mais en fin de compte, il faut que tu gagnes. Quand t’es un gardien numéro 2, c’est ce qu’il faut qu’il fasse», a conclu le chroniqueur chevronné.