Marc Bergevin

Photo : Marc Bergevin Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Le temps est venu de céder un choix ou un espoir

Le temps est venu de céder un choix ou un espoir

Félix Séguin

Publié 18 novembre
Mis à jour 18 novembre

Au terme de la saison 2017-2018, Marc Bergevin et les Canadiens ont décidé d’opter pour un virage jeunesse.

Le directeur général a décidé d’emmagasiner les choix au repêchage et le Tricolore a fait confiance aux jeunes joueurs au sein de sa formation.

J’ai accepté et j’ai adhéré à cette philosophie puisque, selon moi, l’équipe avait besoin d’insuffler un vent de jeunesse à son organisation.

Et cette stratégie se poursuivra en juin prochain puisque les Canadiens auront 12 choix lors de la séance de sélection qui sera présentée à Montréal.

Maintenant, ma question est la suivante : n’est-il pas le temps pour les Canadiens de céder un ou des choix à venir au repêchage ou encore un ou des espoirs de l’organisation afin d’améliorer les chances de l’édition actuelle de participer aux séries éliminatoires? 

Je m’explique. On est arrivé au quart de la saison. Les Canadiens prouvent qu’ils seront au plus fort de la course pour une place en séries. Bien que rien ne soit parfait, l’attaque produit, l’équipe est combative et rapide, et Carey Price s’impose de plus en plus devant son filet.

L’an dernier, l’équipe aussi était dans le coup, mais elle avait perdu sa vitesse de croisière en fin de saison. Au cours de la saison, les Canadiens avaient opté pour le statu quo et ils s’étaient contentés d’acquérir des joueurs de soutien comme Jordan Weal et Nate Thompson.

Bergevin avait ses raisons d’agir ainsi et il faut le respecter.

Envoyer un message 

À mon humble avis, je crois que le moment est venu, cette année, de sacrifier un peu de l’avenir de l’organisation dans le but de permettre à l’équipe d’accéder aux séries le printemps prochain.

Je pense que la jeune équipe de Claude Julien gagnerait énormément en expérience et en maturité, et ce, pour les années à venir. Cependant, pour y arriver, l’équipe aura besoin d’aide.

Et c’est d’autant plus vrai à la suite de l’annonce des blessures à Jonathan Drouin et à Paul Byron.

Un attaquant offensif, un autre défenseur. De tels ajouts pourraient lancer un message clair à toute l’équipe ainsi qu’aux partisans.

Les Canadiens ont raté les séries lors des deux dernières années et trois fois au cours des quatre dernières saisons.

Ceci étant dit, je suis persuadé que Bergevin n’est pas enclin à céder son premier choix du prochain repêchage. Habituellement, l’équipe qui organise l’événement tient à parler au premier tour.

Cependant, le bon travail de l’équipe de recrutement pourrait permettre à Bergevin d’avoir d’autres options pour une transaction.