LNH

À VOIR: Ça dégénère et Gudbranson se fait cracher dessus!

Publié | Mis à jour

Le défenseur des Ducks Erik Gudbranson s’est, disons, emporté contre quelques joueurs des Capitals lors de la deuxième période du match entre les deux équipes, lundi soir, à Washington.

Alors que les esprits s’échauffaient depuis déjà quelques minutes, le couvert de la marmite a sauté lorsque l’attaquant des «Caps» Brendan Leipsic a solidement frappé un rival en fond de territoire.

Une bonne grosse mêlée s’en est suivi et Gudbranson a généreusement servi taloches et insultes tout au long de l’empoignade. Voyez la séquence complète ci-dessus.

La colère du robuste arrière n'a fait qu'augmenter lorsque Garnet Hathaway a osé lui... cracher au visage! Un geste qui a valu à l'attaquant des Capitals d'être expulsé. À voir de plus près ci-dessous.

Le geste répugnant de Hathaway était pour ainsi dire sur toutes les lèvres après le match. Le principal intéressé nageait déjà dans les regrets.

«Malheureusement, la salive est sortie de ma bouche une fois que j’ai reçu un coup de poing et ça s’est retrouvé sur lui, a commenté le porte-couleurs des Capitals aux médias. Cela n’a pas sa place au hockey et ce fut une action émotive de ma part. Vous ne planifiez pas ça dans votre tête et la réaction a été rapide. Ce fut pour moi la mauvaise option.»

De son côté, Gudbranson n’a guère paru impressionné par son vis-à-vis.

«Vraiment, c’est le plus bas que vous pouvez atteindre. C’est une chose inappropriée à faire. Vous ne devez pas commettre ce geste, tout simplement. Et il l’a fait.»

Une colère à contrôler

L’animosité entre deux équipes est monnaie courante au cours d’un match de hockey, mais encore faut-il que les confrontations soient minimalement respectueuses. L’entraîneur-chef des Ducks, Dallas Eakins, en a vu plusieurs dans son milieu professionnel. Par contre, il ne croyait pas un jour voir un patineur postillonner sur un autre.

«Les rencontres peuvent être physiques et tout devient parfois conflictuel. Les gars vont jeter les gants et ce type d’événement arrive dans une partie, mais ce que j’ai vu ici... je pense être dans le hockey professionnel depuis 30 ans et je n’avais jamais vu ça. C’est un truc que vous ne voyez pas normalement», a-t-il indiqué au réseau ESPN.

À Washington, le pilote Todd Reirden devra probablement trouver un remplaçant à Hathaway, qui pourrait être suspendu. Avec une masse salariale très élevée, l’organisation aura à manœuvrer avec minutie.

«On dirait que c’est une constante depuis mon arrivée ici. Nous verrons où nous en sommes quant aux blessés et à la décision de la ligue sur ce geste. Tout cela n’est pas entre mes mains», a-t-il dit.