LNH

Un sérieux message lancé à Rasmus Dahlin

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas seulement les quatre buts de Jack Eichel qui ont retenu l’attention dans le gain de 4 à 2 des Sabres de Buffalo contre les Sénateurs d’Ottawa, samedi soir.

En effet, l’entraîneur-chef des Sabres, Ralph Krueger, a profité de la troisième période pour transmettre un message au jeune défenseur Rasmus Dahlin. Il l’a cloué au bout du banc et ne l’a pas envoyé une seule fois sur la patinoire, et ce, même si les deux formations étaient à égalité pour une bonne partie de celle-ci.

Après la victoire, le pilote de 60 ans a justifié son choix.

«J’ai pris des décisions pour l’équipe et c’était des décisions d’entraîneur, a indiqué Krueger dans son point de presse. Ce n’était pas du tout contre Rasmus. Je voulais que les autres gars resserrent les choses et ç’a fonctionné.»

«Cependant, Rasmus va apprendre de cela, a-t-il poursuivi. Il va grandir et s’en remettre rapidement j’en suis sûr.»

Dahlin ne connaissait pourtant pas un mauvais match, lui qui avait notamment inscrit une mention d’aide sur le premier but de son capitaine. En seulement un peu plus de 11 minutes d’utilisation, le Suédois de 19 ans a maintenu un différentiel de +1, bloqué deux tirs et provoqué un revirement.

Toutefois, il semble que Krueger n’appréciait pas le jeu du premier choix du repêchage de 2018 à cinq contre cinq. Une critique qu’il lui avait faite un peu plus tôt dans la semaine.

«Le jeu évolue à cinq contre cinq. [Il doit] faire un changement et être capable d’attendre ses opportunités au lieu de forcer le jeu», avait-il dit au site buffalonews.com, jeudi.