Toronto Argonauts v Hamilton Tiger-Cats

Crédit : AFP

LCF

Coupe Grey : Tiger-Cats contre Blue Bombers

Publié | Mis à jour

En remportant leur finale de section respective, dimanche, les Tiger-Cats de Hamilton et les Blue Bombers de Winnipeg sont devenus les deux formations finalistes pour l’obtention de la coupe Grey.

Celles-ci ont maintenant rendez-vous, dimanche prochain, au Stade McMahon de Calgary pour la 107e finale de la Ligue canadienne de football (LCF).

Pour ce faire, les «Cats» ont vaincu les Eskimos d’Edmonton 36 à 16 dans l’Est, tandis que les Blue Bombers ont battu les Roughriders de la Saskatchewan 20 à 13 dans l’Ouest. Il s’agira d’un premier affrontement entre ces deux équipes en finale de la Coupe Grey depuis 1984. L’équipe du Manitoba l’avait emporté à l’époque. C’est également une première présence pour les deux formations à ce match ultime depuis 2014 et 2011, respectivement.

Un bon début de match propulse les Tiger-Cats

C’est notamment grâce à une récolte de 23 points en première demie que les Tiger-Cats de Hamilton ont eu le meilleur sur les Eskimos, en après-midi, au Stade Tim Hortons.

Ils ont aussi profité d’une brillante performance du receveur de passes Brandon Banks. Ce dernier a amassé 100 verges de gains en seulement quatre attrapés. Il a également inscrit un touché lors du deuxième quart, ce qui a permis aux siens de prendre une avance de deux possessions et ils ne l’ont jamais perdue par la suite.

La vedette des Tiger-Cats joue avec une intensité particulière, résultat d’une blessure qui l’a privé des éliminatoires en 2018.

«L’an passé ma saison s’est terminée plus rapidement que prévu et évidemment que j’aurais voulu être là avec mes coéquipiers, a exprimé Banks lors de son point de presse d’après-match. Cette année, je joue définitivement avec une motivation supplémentaire. Mon but était de me rendre à la Coupe Grey et d’obtenir une opportunité de gagner.»

Le quart-arrière substitut David Watford a également franchi la ligne des buts à deux reprises sur des faufilades. Pour sa part, le botteur Lirim Hajrullahu a réussi quatre placements en autant de tentatives.

En défensive, les «Cats» ont malmené le quart-arrière des Eskimos Trevor Harris, lui qui avait connu la performance d’une vie contre les Alouettes de Montréal la semaine dernière. Contre l’équipe de Hamilton, le pivot de 33 ans a été victime de deux interceptions et de trois sacs du quart.

La défense fait le travail pour les Blue Bombers

En Saskatchewan, c’est l’unité défensive de la formation manitobaine qui a fait la différence.

Cette dernière n’a permis aucun touché, limitant les Roughriders à quatre placements. Elle a notamment réalisé une importante interception au troisième quart et fermé la porte sur une faufilade du quart lors du dernier engagement.

C’est le demi défensif Winston Rose qui a réalisé le larcin. L’athlète de 25 ans a connu un match du tonnerre, réalisant huit plaquées, un sommet chez les siens.

Offensivement, les Blue Bombers ont trouvé la zone payante une seule fois. Le pivot Zach Collaros a trouvé le receveur de passes Kenny Lawler sur 26 verges lors du premier quart.

Le botteur Justin Medlock a fait le reste du boulot avec quatre placements, dont un de 43 verges.

«J’ai vraiment apprécié! Quelle fin de match, a exprimé l’entraîneur-chef des Bombers, Mike O’Shea lors de sa rencontre avec les médias. Ce match était très excitant à la fin. J’en ai apprécié toutes les minutes. [...] non [je n’étais pas stressé], c’est facile de croire en nos gars. Nous trouvons toujours un moyen de faire le boulot.»