FBN-SPO-COLIN-KAEPERNICK-NFL-WORKOUT

Crédit : AFP

NFL

La NFL aurait tendu un piège à Colin Kaepernick

Publié | Mis à jour

La NFL aurait-elle tendu un piège au quart-arrière Colin Kaepernick en tentant de lui organiser une séance d’entraînement?

Samedi, Kaepernick a décidé de faire un pied de nez à la NFL et de tenir sa propre séance, par souci de transparence. L'athlète désirait que les médias soient présents pour filmer l'entraînement, ce qui lui a été refusé par la ligue. Ainsi, au lieu de montrer son savoir-faire au complexe d’entraînement des Falcons, tel que prévu par la NFL, il a organisé une séance sur le terrain d’une école secondaire située à Riverdale, soit à 100 kilomètres au sud d’Atlanta environ.

Aussi, huit organisations seulement ont pu le voir à l’œuvre; initialement, 25 équipes devaient être représentées à l'activité sous l’égide de la ligue.

Par ailleurs, la NFL aurait exigé à Kaepernick qu’il signe une décharge de responsabilité décrite par ses représentants comme étant «inhabituelle». Celle-ci aurait également inclus une renonciation de demande d’indemnités. Ainsi, la NFL pouvait se protéger d’une deuxième poursuite de Kaepernick qui aurait été potentiellement plus coûteuse. L’athlète s’était entendu avec la NFL en février dernier pour un montant d’indemnité inférieur à 10 millions $ relativement à la collusion exercée par les propriétaires du circuit à l’égard de Kaepernick.

Selon ce que rapporte NBC Sports, le négociateur en chef de la NFL, Jeff Pash, aurait rédigé la décharge et aurait tenu à ce que celle-ci soit signée. On murmure dans les coulisses que Pash aurait tiré les ficelles du plan ayant pour but de mettre Kaepernick en échec sur le plan juridique.

Lorsque les détails de la séance d’entraînement organisée par la NFL pour le quart-arrière avaient peu à peu fait surface, beaucoup de soupçons avaient déjà été éveillés. La date choisie était notamment curieuse, soit un samedi, la veille des matchs, ce qui empêchait les décideurs plus influents d’être sur place.