Canadiens de Montréal

Subban c. Weber : le guide ultime des comparaisons

Publié | Mis à jour

Quand un affrontement Devils-Canadiens est au programme, le sujet est incontournable : quatre ans plus tard, Marc Bergevin a-t-il gagné la transaction de P.K. Subban contre Shea Weber?

Prêtons-nous au jeu des comparaisons.

Lorsqu’il était l’un des joueurs les plus populaires des Canadiens de Montréal, en juin 2016, Subban a été échangé aux Predators de Nashville en retour du capitaine de cette formation.

Weber avait alors disputé un total de 656 rencontres dans le Tennessee, tandis que celui qui s’amenait en retour n’avait que 434 matchs sous la cravate.  Que s’est-il produit après l’échange?

Crédit photo : MIKE STRASINGER / AGENCE QMI

P.K. dans la capitale du country

D’abord, Subban a disputé 211 des 246 matchs des «Preds» au cours des trois saisons passées dans leur effectif.

Il a marqué 35 buts et totalisé 130 points pour une moyenne de 0,616 point par match.

L’équipe a atteint les éliminatoires à chacun des trois printemps que le numéro 76 était dans leur formation. Il a enregistré 24 points, dont sept filets, en 41 duels des séries pour une moyenne de 0,585 point.

Pendant ce temps à Montréal...

Depuis la campagne 2016-2017, Weber a connu sa part d’ennuis sur le plan des blessures.

Avant la présente saison, il n’avait participé qu’à 162 des 246 matchs. Il a donc raté près de 35% des rendez-vous des siens en saison régulière.

Néanmoins, malgré des performances lors desquelles il n’était pas à 100%, il a tout de même produit 91 points pour une moyenne de 0,56 point par match.

Le CH n’a atteint les éliminatoires qu’une seule fois depuis son arrivée. Au printemps 2017, Il a récolté trois points en six matchs pour un taux de 0,5.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Et maintenant?

Si plusieurs craignaient que Weber ne retrouve son aplomb et sa vitesse avant le lancement du calendrier 2019-2020, le vétéran de 34 ans a mis peu de temps pour dissiper les doutes.

Le colosse arrière vient d’amasser sept points à ses cinq derniers matchs pour un total de six buts et 16 points en 19 sorties, dont quatre en supériorité numérique.

Si Weber produit à un rythme ébahissant à son âge, Subban, qui n’a que 30 ans, pique du nez sur le plan des statistiques. La vitesse, autrefois sa marque de commerce, en a aussi pris un coup à sa première saison avec les Devils du New Jersey.

En 18 rencontres cette saison, le choix de deuxième tour du CH en 2007 n’a que deux buts et cinq points. Qui plus est, il n’a obtenu aucun point sur l’attaque massive.

De plus, il a été blanchi de la feuille de pointage à ses six derniers matchs.

SOMMAIRE

2019-2020

P.K. Subban (9 M$) : deux buts (un gagnant), cinq points - 0 en supériorité - en 18 rencontres. Moyenne : 0,28 pt/PJ

Shea Weber (7,857 M$) : six buts (deux gagnants), 16 points - quatre en supériorité - en 19 rencontres. Moyenne : 0,84 pt/PJ.

2018-2019

P.K. Subban : neuf buts, 31 points, 63 rencontres. Moyenne : 0,49 pt/PJ.

Shea Weber : 14 buts, 33 points, 58 rencontres. Moyenne : 0,57 pt/PJ.

Crédit photo : AFP

Depuis la transaction (2016-2019)

P.K. Subban (229 matchs) : 37 buts, 98 aides, 135 points. Moyenne : 0,589 pt/PJ.
Composition des buts : 26 à 5 contre 5, 10 en supériorité numérique, un en infériorité. Six buts gagnants.

Shea Weber (181 matchs) : 43 buts, 64 aides, 107 points. Moyenne : 0,591 pt/ PJ.
Composition des buts : 22 à 5 contre 5, 21 en supériorité numérique, 0 en infériorité, 10 buts gagnants.

Conclusion

Les deux joueurs présentent des moyennes de points par match quasi identiques.

Cependant les performances récentes donnent nettement raison au directeur général Marc Bergevin, qui n’a jamais regretté sa transaction controversée.

Les deux vedettes s'affrontent à TVA Sports et TVA Sports direct ce soir, dès 19h.

Par ailleurs, Subban s’est adressé aux médias montréalais en après-midi. Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus.