Canadiens de Montréal

Claude Julien déçu par Max Domi

Publié | Mis à jour

Claude Julien n’a pas été tendre à l’égard de son attaquant qui a écopé de six minutes de pénalité dans la défaite de samedi soir contre les Devils. Des pénalités qui ont été fatales.

Lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il était en accord avec les propos de Domi qui a mentionné que la défaite était de sa faute et qu’il ne devait plus recommencer, Julien n’est pas passé par quatre chemins en ne répondant que «absolument».

Domi a écopé de deux punitions en troisième période, dont une où il a écopé d’un deux minutes supplémentaire pour conduite antisportive, après avoir repoussé le bâton de l’adversaire qu’il avait fait trébucher.

Il s’agit d’un premier match depuis longtemps à l’aile et l’expérience n’a pas été très concluante.

L’entraîneur-chef du Tricolore trouve que ce qui est le plus difficile est d’apprendre à Domi à bien gérer la différence entre l’émotion et l’illégalité. De savoir joueur passionnément, mais en demeurant discipliné. Malheureusement, s’il avait trouvé le moyen de lui faire comprendre «on ne verrait pas ces choses-là».

Sauf qu’un journaliste a ramené Julien à l’ordre en lui rappelant qu’il s’agissait seulement des deux premières pénalités de la saison de l’attaquant. Toutefois, ce qui compte pour l’entraineur, «c’est ce soir, on ne parle pas du début de la saison et il doit apprendre à prendre ses responsabilités, parce que lorsque tu pousses le bâton d’un joueur, c’est écris dans le livre, c’est une pénalité.