MLS

Un bilan positif pour le Toronto FC

Publié | Mis à jour

Le Toronto FC faisait le bilan de sa saison 2019, mercredi, après avoir baissé pavillon en finale de la Coupe MLS face aux Sounders de Seattle, dimanche.

L’équipe de la Ville Reine tentait de mettre la main sur un premier championnat de la Major League Soccer (MLS) depuis 2017, mais les Sounders, qui jouaient devant un CenturyLink Field rempli à craquer de leurs partisans, ont eu le meilleur 3 à 1.

Ci-dessus, voyez le résumé du match entre le TFC et les Sounders, en finale de la Coupe MLS.

«On a bien joué, on avait un bon contrôle de la partie, a mentionné l’entraîneur-chef Greg Vanney lors d’une conférence de presse diffusée sur le site internet du TFC. On aurait dû s'assurer que nos déplacements créent des options de marquer pour nous. Malgré notre domination, on n’a pas réussi à aller chercher ce but.»

Seattle a inscrit ses trois buts en deuxième demie, tandis que Jozy Altidore, qui revenait d’une blessure, a été le seul à déjouer Stefan Frei.

Une saison en montagnes russes

Les «Reds» ont eu une année très occupée, puisqu’en plus de la saison de la MLS, ils devaient également participer au championnat canadien et à la Ligue des champions de la CONCACAF.

«De plus, l’effectif a été amputé de deux membres importants de la dernière saison. Sebastian Giovinco et Victor Vazquez ont préféré poursuivre leur carrière sous d’autres cieux.

«On a mis beaucoup d’énergie dans la reconstruction de l’effectif, a admis Vanney. Quelle est notre vision? Comment va-t-on remplacer ces joueurs? [...] On a rapidement été écartés de la Ligue des champions, sans surprise. Selon moi, nous n’étions pas suffisamment préparés pour un long parcours, avec toutes nos transitions.»

Bien finir l’année

À la fin du mois de septembre, le Toronto FC a été vaincu en finale de la Coupe des Voyageurs par l’Impact de Montréal et cédait ainsi son titre canadien pour la première fois depuis 2016. Les joueurs ont ensuite redoublé d’efforts pour permettre à leur équipe de terminer au quatrième rang de l'Association de l'Est, ce qui leur a permis d’avoir l’avantage du terrain pour leur premier duel de séries.

«Notre équipe était plus stable en deuxième moitié de campagne, a déclaré celui qui pilote l’équipe depuis 2014. Tout le monde a compris sa position dans l’échiquier et ç'a laissé de la place pour que les jeunes aient du temps de jeu aussi.»

«J’ai bien aimé le travail de Greg. Il savait comment on devait jouer, mais nous n’avions plus de résultats concluants, a analysé le président de l’équipe, Bill Manning, lors de la même conférence.

«Il est vraiment retourné à la base : si nous sommes difficiles à battre et que nous sommes bons défensivement, on ne perdra pas de matchs et éventuellement, on en gagnera. Il a réussi à rallier les joueurs à sa vision. Nous n’avons pas toujours joué le plus beau soccer, mais les résultats sont revenus.»

Pour Toronto, l’objectif de l’entre-saison sera de conserver les services de l’emblématique capitaine Michael Bradley, puisque son présent contrat prendra fin le 31 décembre prochain.

Depuis 2014, le milieu de terrain américain a disputé 201 rencontres, toutes compétitions confondues, sous le maillot torontois.