SPO-FOOTBALL-LCF-ALOUETTES

Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes : cinq performances extraordinaires

Publié | Mis à jour

Peu d’amateurs s’attendaient à ce que les Alouettes de Montréal connaissent du succès en 2019, mais les Moineaux ont confondus les sceptiques avec une première participation aux séries éliminatoires depuis 2014.

C’était aussi la première année depuis 2012 que les «Als» terminaient la saison avec un dossier supérieur à ,500. Nombreux sont ceux qui ont offert des performances impressionnantes tout au long de la saison pour permettre à la formation montréalaise de connaitre autant de succès.

Vernon Adams fils, Quart-arrière

L’organisation montréalaise espère finalement avoir trouvé son pivot à l’attaque pour de nombreuses années. Depuis le départ d’Anthony Calvillo après la saison 2013, 14 joueurs ont participé à cette chaise musicale. En 16 matchs cette année, Vernon Adams fils a lancé pour 3942 verges, en plus d’ajouter 24 passes pour un majeur. L’Américain de 26 ans représentait aussi une menace au sol pour les défensives adverses. Adams a récolté 394 verges à l’aide de ses jambes, tout en inscrivant 12 touchés de cette manière.

Jake Wieneke, Receveur de passes

À sa première année dans la Ligue canadienne de football (LCF), Jake Wieneke a terminé au quatrième rang des receveurs de passes des Alouettes au niveau des verges accumulées par la passe (569), soit près de la moitié de ce qu’a accumulé Eugene Lewis (1133). Cependant, Wieneke a été la cible favorite de Vernon Adams fils dans la zone des buts. Ses huit réceptions pour un touché représente un sommet chez les Oiseaux cette saison.

Boris Bede, Botteur

Le botteur des Alouettes a réussi 31 de ses 35 placements en 2019, ce qui lui vaut un pourcentage d’efficacité de 88,6 % en pareilles circonstances, son meilleur rendement depuis son année recrue. Ce pourcentage lui vaut aussi le deuxième rang de la LCF cette année. Le Français a aussi inscrit 43 simples.

Hénoc Muamba, Secondeur

Le Congolais a été le cœur et l’âme de la défensive cette saison, réussissant 93 plaqués défensifs, bon pour le deuxième rang du circuit canadien. Muamba a aussi réalisé un sac du quart et il a provoqué deux échappées, en plus d’en recouvrir une.

Khari Jones, Entraineur-chef

Évidemment, celui qui en était à sa première saison comme entraineur-chef dans la LCF ne pouvait pas accumuler les statistiques comme il l’a fait durant sa carrière de joueur. Toutefois, l’Américain a changé la philosophie de l’équipe et grâce à sa façon d’entrainer, il a su faire ressortir le meilleur de plusieurs joueurs, permettant à ces derniers de fournir des bonnes performances.