Alouettes de Montréal

Les Alouettes avaient «tellement plus encore à donner»

Publié | Mis à jour

Le botteur des Alouettes Boris Bede avait encore un peu de mal à avaler l’élimination des siens face aux Eskimos, lundi, lors de son passage à «JiC».

«C'est dur d'être ici et de savoir que notre saison est finie alors qu'on avait tellement plus encore à donner», a indiqué le joueur de 29 ans, 24 heures après la défaite.

«On pensait tous se rendre à la finale de l'Est contre Hamilton, possiblement battre Hamilton et se rendre jusqu'à la Coupe Grey, mais on a été arrêtés par Edmonton», a déploré Bede, qui garde quand même une certaine satisfaction au sujet de la saison 2019 des Alouettes, qui auront su, au final, surmonter pas mal d’adversité, surtout au début.

«S'il est une chose dans laquelle on peut tirer de la fierté, c'est le caractère qu'on a démontré tout au long de la saison», a affirmé le botteur.

Les Alouettes ont notamment été battus par le brio du quart des Eskimos, Trevor Harris, dimanche au stade Percival-Molson.

«On savait qu'il était très bon et il n'a pas arrêté de trouver les trous dans notre défensive (...) On a commencé à l'arrêter vers la fin mais c'était trop tard», a expliqué Bede.

Celui-ci a également eu de bons mots pour son quart-arrière, Vernon Adams fils, un «grand compétiteur» selon lui.

Il a aussi indiqué, au sujet de l’entraîneur Khari Jones, qu’il « souhaite de tout coeur qu'on le revoit la saison prochaine».

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.