LNH

Makar, l’exception à la règle

Publié | Mis à jour

Rares sont les défenseurs de moins de 22 ans qui ont un impact aussi grand dès leurs débuts dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’Avalanche du Colorado a la chance de compter sur l’un de ces rarissimes athlètes en Cale Makar.

Depuis le début de la campagne, il a inscrit quatre buts et fourni 13 mentions d’aide pour 17 points en autant de parties. Samedi soir, il a touché la cible à deux reprises pour permettre aux siens de revenir de l’arrière et de vaincre les Blue Jackets de Columbus 4 à 2.

Très humble, le jeune homme de 21 ans a préféré mettre ses coéquipiers sous les projecteurs après sa brillante performance.

«Ces buts, j’en donne le crédit aux gars, a-t-il dit au site officiel de l’Avalanche. Sur le deuxième but, Josty [Tyson Jost] m’a fait une passe incroyable et la rondelle a fait son chemin jusqu’au fond du filet. Sur le premier, nous avions une bonne circulation et c’était une belle passe de Gravy [Ryan Graves]. Donc, tout le crédit leur revient.»

Makar ne réalisait probablement pas qu’il venait d'accomplir un exploit qui n’a pas été réussi souvent dans l’histoire de la franchise. En effet, le natif de Calgary devenait seulement le troisième arrière de première année à enfiler l’aiguille plus d’une fois dans un même match. Les autres défenseurs à avoir fait de même sont Pierre Lacroix (à deux reprises) et Bruce Bell.

Un entraîneur comblé

De son côté, l’entraîneur-chef de l’Avalanche, Jared Bednar, a louangé son défenseur.

«Nous avons besoin de gars qui se lèvent et je crois que Cale Makar était excellent ce soir [samedi]. Il a élevé son jeu de belle façon, a exprimé le pilote de 47 ans. Nous avons ainsi réussi à marquer suffisamment de buts. Pour être honnête, j’aime de nouveau notre style d’attaque.»

«Ça prend dorénavant cinq gars pour créer de l’offensive dans cette ligue, a-t-il poursuivi. Tu ne peux pas simplement envoyer un attaquant contre cinq gars et espérer qu’il fasse des buts et des points. Alors, tu dois avoir d’autres gars impliqués plus haut dans la zone offensive et qui ont l’instinct pour faire des jeux et pour lancer la rondelle.»

«Cale apporte évidemment beaucoup à l’équipe à ce chapitre», a indiqué Bednar.