MLS

L'Impact perd son équipe-partenaire

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal se trouve dans une situation pour le moins compliquée, car son équipe-partenaire en United Soccer League (USL), le Fury d’Ottawa, a annoncé vendredi la suspension de ses activités.

«Malgré les plus grands efforts, le club a été incapable d’obtenir l’autorisation requise des organisations responsables pour évoluer en USL en 2020. Au nom de tout le monde dans l’équipe, nous aimerions remercier nos partisans pour leur soutien au fil des ans», a écrit le Fury dans un communiqué.

«La suspension des activités de notre club partenaire au cours des trois dernières années est une triste journée pour le soccer à Ottawa, dans la région de l'Outaouais et au Canada, a commenté le responsable de l'analytique et directeur adjoint du personnel des joueurs de l'Impact, Vassili Cremanzidis. Une équipe réserve ou affiliée est essentielle afin de donner du temps de jeu à nos jeunes joueurs. Nous tenterons donc de trouver une solution pour le futur en analysant toutes les options possibles.»

Cremanzidis était le principal contact du club entre la formation montréalaise et le Fury.

Sous l’égide du Ottawa Sports and Entertainment Group, le Fury a disputé sa première campagne dans la North American Soccer League en 2014, avant de se retrouver en USL trois ans plus tard. Il a aussi accueilli des porte-couleurs de l’Impact lors des derniers mois.

Quelques indices montraient le dénouement à venir du côté d’Ottawa. Le mois passé, le Fury a mis fin à son association avec l’entraîneur-chef Nikola Popovic, notamment. Un an auparavant, la formation ottavienne avait obtenu l’approbation de jouer en USL après que la CONCACAF eut changé d’avis dans ce dossier.

Cette année, le Fury a conservé une fiche de 14-10-10 pour prendre le huitième rang de l’Association de l’Est de l’USL.