Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Un choc tactique

Publié | Mis à jour

Au début de la saison, peu d’observateurs auraient parié sur un duel entre les Alouettes et les Eskimos d’Edmonton en demi-finale de l’Est.

Si les Alouettes représentent la surprise de l’année dans la LCF, les Eskimos n’ont pas été en mesure de batailler pour le premier rang de la section Ouest. Par contre, il ne faut pas se fier à la fiche de 8-10 des Albertains. Elle peut être trompeuse. Sur papier, les Eskimos ont l’une des équipes les plus talentueuses de la LCF. Ça ne s’est pas encore matérialisé sur le terrain.

Lorsqu’on regarde les statistiques, on pourrait penser qu’on sera témoins d’un choc entre l’attaque des Alouettes et la défensive des Eskimos. Par contre, un match de football se joue dans les trois phases. Une équipe ne peut pas l’emporter sans exceller dans au moins deux d’entre elles.

Voici quelques statistiques qui indiquent le type de saison que les Alouettes et les Eskimos ont connu.

56 | Nombre de sacs effectués par les Eskimos cette saison. Un chiffre qui fait peur, et Vernon Adams Jr pourrait avoir de la visite sur une base régulière dans son bureau.

1-1 | Fiche entre les deux équipes durant la saison 2019. Toutefois, les deux formations présentent un visage bien différent depuis leur confrontation du 20 juillet.

+5 | Ratio des revirements des Alouettes en saison régulière. On dit souvent que les résultats en éliminatoires sont le reflet des revirements. Montréal a eu l’avantage dans ce domaine en saison régulière.

197 | Nombre de punitions chez les Eskimos. La troupe de Jason Maas est parfois indisciplinée en raison de son agressivité en défensive.

25 | Nombre de sacs alloués par les Eskimos. La ligne défensive des Alouettes aura un gros défi pour mettre de la pression sur le quart adverse.

222,9 | Moyenne de verges aériennes accordées par les Eskimos. Vernon Adams Jr devra prendre de bonnes décisions lorsqu’il lancera le ballon.

10 JOUEURS À SURVEILLER

Larry Dean

Le secondeur aura la mission d’arrêter William Stanback et Jeremiah Johnson si ceux-ci traversent la grosse ligne défensive des Eskimos. Il aura aussi la mission de limiter Vernon Adams Jr lorsqu’il voudra s’aventurer à l’extérieur de sa pochette protectrice.

Trevor Harris

Le quart-arrière a toujours de bons matchs contre les Alouettes. Toutefois, il a connu une fin de saison en dents de scie. S’il est confortable dans sa pochette protectrice, il pourrait faire des dommages.

C.J. Gable

À l’époque où il évoluait à Hamilton, le porteur de ballon a fait mal au club montréalais de plusieurs façons. Même s’il n’a inscrit que deux touchés au sol, il a réussi à récolter 1000 verges pour une deuxième année de suite.

Greg Ellingson

Le receveur de passes a toujours connu du succès contre les Alouettes durant ses années à Ottawa. Trevor Harris sait toujours où il se trouve sur le terrain.

Ricky Collins Jr

À sa quatrième campagne, le demi inséré a connu son éclosion dans la Ligue canadienne. Il représentera un beau défi pour les secondeurs et les demis défensifs des Alouettes.

William Stanback

Il sera un joueur-clé dans ce match. La force de l’offensive des Alouettes réside dans son équilibre entre la course et le jeu aérien. Pour ce faire, le porteur de ballon devra se mettre en marche dès les premières minutes de la rencontre.

Vernon Adams Jr

Le quart-arrière des Alouettes vient de connaître une campagne sous le signe de la résilience. Il est passé d’un poste de réserviste à un joueur qui a obtenu une place au sein de l’équipe d’étoiles de la section Est. Il est le grand meneur de l’attaque montréalaise et il ne baisse jamais les bras.

Eugene Lewis

Il devra livrer une autre grosse performance pour donner une chance aux Alouettes de passer au tour suivant. Si les Eskimos le doublent en couverture, ça ouvrira la porte aux autres receveurs de son équipe.

Hénoc Muamba

Le général de la défensive devra connaître encore une fois un match inspiré. En dirigeant bien la circulation, il parviendra à limiter la marge de manoeuvre de Trevor Harris dans ses lectures.

John Bowman

Dans ce qui s’annonce être son dernier match à Montréal en carrière, Bowman voudra tout donner pour laisser un bon souvenir aux partisans des Alouettes. L’ailier défensif devra trouver une façon de se rendre au quart adverse à quelques reprises pour donner confiance aux siens.