LNH

La royale misère des Kings

Publié | Mis à jour

Les Kings de Los Angeles ont connu une saison de misère l'année dernière et espéraient rebondir en embauchant Todd McLellan comme entraîneur-chef, en avril dernier.

Or, la formation qui affrontera les Canadiens de Montréal, samedi, est campée en 30e position de la Ligue nationale de hockey (LNH) et, après 16 matchs seulement en 2019-2020, rien ne va plus.

Non, le début de saison des Kings n’a rien de royal. Battue par les Maple Leafs de Toronto mardi et les Sénateurs d’Ottawa jeudi, la formation californienne débarque à Montréal avec une seule victoire à ses sept derniers matchs.

«Nous avons jonglé toute la soirée, il n’y avait pas de continuité, a déploré McLellan après le revers contre les Sénateurs. Le rythme dans notre jeu n’était pas là. Je trouvais que la rondelle rebondissait partout. Pas beaucoup de jeux nets. On peut résumer cela en disant que ce n’était pas un beau match de notre part.»

Les Kings ont complété la saison 2018-2019 au 30e et avant-dernier rang de la LNH. En date du 8 novembre, avec une fiche de 5-10-1, les revoilà à la case départ.

«On a fait des erreurs dans notre territoire, particulièrement autour du filet, ce n’était pas bon, a commenté McLellan. Quand on parle ainsi, en général on parle des défenseurs, mais nos attaquants n’ont pas fait un bon travail non plus défensivement.»

Si le capitaine Anze Kopitar produit à un rythme d’un point par match, on ne peut pas en dire autant de ces coéquipiers à l’attaque. À quatre buts et six aides, Dustin Brown fournit à peu près ce à quoi on est en droit de s’attendre du vétéran, tout comme le défenseur Drew Doughty et sa production offensive identique. Autrement, Ilya Kovalchuk (3 buts, 9 points), Tyler Toffoli (4 buts, 4 aides) et Jeff Carter (4 buts, 2 aides) tardent à jouer à la hauteur de leur talent cette année.

Et devant le filet, Jonathan Quick est le vétéran des Kings qui souffre le plus. Le gardien alloue 4,40 buts par match et a obtenu seulement deux victoires en neuf sorties.

Reste à voir si Quick sera utilisé face aux Canadiens samedi, après avoir été laissé de côté à Ottawa, jeudi, au profit de Jack Campbell.