FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-MIAMI-DOLPHINS

Crédit : AFP

NFL

Antonio Brown, ce modèle de stabilité

Publié | Mis à jour

Moins de 12 heures après avoir affirmé ne plus jamais vouloir jouer dans la NFL, le receveur de passes Antonio Brown a de nouveau changé d’idée, jeudi soir.

«En ce moment, je suis simplement frustré en raison des fausses allégations et les diffamations associées à mon nom, a-t-il écrit sur son compte Twitter. J’aime le football et je m’en ennuie. Je veux seulement jouer et je suis vraiment émotif à ce propos. Je suis déterminé à de nouveau faire mon chemin jusqu’à la NFL, et ce, le plus rapidement possible.»

Cette nouvelle affirmation est bien loin de ce qu’il mentionnait seulement quelques heures plus tôt.

«Imaginez que vous vous conformez à un système qui a 100 % de chance de me traiter de façon injuste. Ils ont fait de l’argent avec ma sueur et mon sang. Au diable, la NFL. Je ne vais jamais rejouer pour cette organisation de merde qui traite les gens noirs de la pire façon! Lavez mon nom et allez vous faire foutre», avait-il préalablement écrit.

Il s’agit de la deuxième fois en moins de trois mois que Brown exprimait son désir de ne plus jamais évoluer dans la NFL avant de se rétracter par la suite.

La semaine prochaine, le receveur de passes doit d’ailleurs rencontrer les autorités de la NFL concernant une enquête sur des allégations d’inconduite sexuelle, selon le réseau ESPN.

Brown aurait eu un comportement inapproprié à l'égard d'au moins deux femmes, incluant une ancienne entraîneuse qui le poursuit au civil.

Après que le magazine «Sports Illustrated» eut révélé les déboires de l’athlète de 31 ans, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avaient décidé de le libérer, lui qui n’avait disputé qu’un seul match dans leur uniforme. Ceux-ci lui avaient fait signer une entente d’un an après qu’il eut été congédié par les Raiders d’Oakland.