Dave Morissette en Direct

Julien en rogne contre les arbitres: «C'est incompréhensible!»

Publié | Mis à jour

Affirmer que Claude Julien était insatisfait du travail des officiels dans le match de jeudi soir contre les Flyers est un euphémisme. L’entraîneur-chef du Tricolore n’a pas mâché ses mots lors de son point presse et même s’il n’a pas été convaincu du travail de ses joueurs, il a tout de même ressenti une certaine injustice.

Les Canadiens ont écopé de six pénalités tandis que les Flyers n’en ont reçu aucune. Ces derniers ont aussi bénéficié d’un tir de pénalité.

Julien ne s’en cache pas : «On a eu trop d’obstacles ce soir.» Même s’il admet que la plupart des pénalités étaient méritées, l’entraîneur-chef a trouvé dommage le fait que son équipe n’ait pas eu la chance de se faire valoir en supériorité numérique.

Celui qui était derrière le banc pour une 1201e match n’a pas tourné autour du pot bien longtemps concernant la pénalité qui leur a été attribuée pour avoir retardé la partie après un dégagement qui leur avait été refusé, et a admis avec beaucoup de verve ce qui l’avait dérangé plus que tout : «Ce que je n’ai pas aimé c’est que le règlement est clair. Lorsqu’il y a un dégagement refusé, tu dois remettre les mêmes joueurs sur la glace. L’arbitre ne nous a pas laissé faire ça et à la place il nous a donné une punition pour avoir retardé le match. [...] Et à la fin, puisqu’ils ont mal paru, tu vois Drouin qui reçoit un bâton au visage, que l’arbitre a vu, mais il a décidé de ne pas l’appeler. C’est ce qui est frustrant.»

L’attitude de Julien envers les officiels avaient été critiquée en début de saison et disons que ce n’est pas après la rencontre de ce soir que cette relation s’améliorera. Selon lui, le Tricolore n’a pas eu de repos et cela a nuit au rythme de la rencontre. C'est «incompréhensible.»

D’après l’entraîneur-chef, «C’était évident qu’on n’allait pas avoir de break et ça c’est encore plus décevant parce que je n’ai pas vu ça arriver souvent.»

Voyez le point de presse de Claude Julien dans la vidéo ci-dessus.