LNH

«Ce n’est probablement jamais arrivé pendant ma carrière»

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Panthers de la Floride Jonathan Huberdeau est tout feu tout flamme présentement et il s’est même découvert un talent pour enfiler l’aiguille.

En effet, le Québécois a déjà neuf buts et autant de mentions d’aide pour 18 points en 14 parties cette saison.

«J’ai toujours été un passeur, c’est l’une des forces dans mon jeu, a exprimé Huberdeau lors d’une entrevue avec le réseau NHL Network. J’essaie cependant de tirer davantage au filet cette année. Lors de la dernière saison, j’ai marqué 30 buts et je suis sûr que je peux répéter ce type de performance».

«C’est bizarre d’avoir le même nombre de buts que de mentions d’aide, a-t-il poursuivi. Ce n’est probablement jamais arrivé pendant ma carrière. C’est plaisant de toucher le fond du filet.»

L’ailier gauche de 26 ans a pris de l’assurance avec ses performances de l’an passé [92 points].

«La confiance est un élément important dans mon jeu, ainsi que la constance. Je veux être un leader sur la patinoire. À chacune de mes présences sur la glace, je veux faire quelque chose. C’est ce que je fais depuis le début de la campagne et présentement, je récolte des points, mais le plus important, c’est que nous obtenons les deux points de la victoire.»

L’effet Joel Quenneville

Huberdeau a également louangé le système de jeu du nouvel entraîneur-chef des Panthers, Joel Quenneville.

«Il veut que nous soyons en possession de la rondelle. Défensivement, il nous demande de prendre la rondelle le plus rapidement possible, afin de nous rendre en zone offensive. Pour moi, "Barky" [Aleksander Barkov] et "Daddy" [Evgenii Dadonov] ça nous aide de jouer beaucoup dans la zone adverse. Il [Quenneville] est très bon.»

Avant la partie de jeudi soir, la formation de la Floride affichait un dossier de 7-3-4, ce qui lui valait le septième rang de l’Association de l’Est.

«Dans les dernières années, nous avons eu des problèmes avec nos débuts de saison et nous devions jouer du hockey de rattrapage pour obtenir une place en séries éliminatoires, a affirmé Huberdeau. Cette année, c’est différent. Nous avons perdu beaucoup de matchs en prolongation et en tirs de barrage, mais nous sommes dans une bonne position. [...] Nous devons continuer, nous sommes une bonne équipe. Notre section est difficile, mais j’ai l’impression que nous pouvons battre n’importe quelle équipe dans cette ligue.»