Canadiens de Montréal

La fin pour Domi au centre?

Publié | Mis à jour

Est-ce bientôt la fin pour Max Domi au centre? Seul l’avenir le dira.

Chose certaine, Jean-Charles Lajoie l’espère. Il a d’ailleurs consacré son éditorial du jour à ce sujet à son émission quotidienne JiC, mercredi. Voyez ce segment dans la vidéo ci-dessus.

«S’il y a une ombre au tableau dans la spectaculaire victoire des Canadiens contre les Bruins, c’est la performance en dents de scie de Max Domi. Je pense que l’expérience au centre a assez duré. Avant longtemps, les Canadiens n’auront plus les moyens de tolérer un joueur de centre qui ne gagne jamais plus de 50% de ses mises en jeu», a indiqué l’animateur de TVA Sports.

Le numéro 13 a effectivement remporté seulement deux mises en jeu en 10 occasions, pour un faible taux d’efficacité de 20%. En comparaison, Phillip Danault a obtenu un pourcentage de succès de 52,4%.

Depuis le début de la saison, Domi présente un taux d’efficacité de 44,4%, soit sensiblement comme en 2018-2019 (44,9%).

Prudence avec la méthode

«JiC» lui reproche également son égoïsme lorsqu’il est en possession de la rondelle.

«J’ai revu hier un Domi peu généreux et incapable d’entraîner ses coéquipiers dans son sillon. Il fait ça à l’occasion. Un joueur de centre doit être un leader, un catalyseur, qui s’occupe de ses ailiers en leur distribuant la rondelle. Jonathan Drouin n’a pas joué un mauvais match, mais il n’a jamais reçu la rondelle.»

Il peut cependant être risqué de changer un joueur de position alors qu’il écoule la dernière année de son contrat, a soutenu Jean-Charles Lajoie.

«Il faut être prudent dans la méthode employée pour le muter à l’aile gauche, car on veut garder Domi à Montréal encore longtemps. Tu as besoin de lui offrir une entente structurante, et pour ça tu dois le garder souriant et heureux.»