BKN-BKO-SPO-TORONTO-RAPTORS-V-CHICAGO-BULLS

Crédit : AFP

NBA

Pascal Siakam «n’a pas été très intelligent»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Raptors de Toronto, Nick Nurse, n’a pas la langue dans sa poche et son honnêteté l’a amené à critiquer publiquement la vedette de l’équipe Pascal Siakam, mardi.

«Il n’a pas été très intelligent, si vous voulez que je sois honnête avec vous», a mentionné Nurse, à propos de Siakam, devant les journalistes torontois.

L’homme à la barre des Raptors en veut surtout à Siakam pour son nombre de fautes personnelles commises depuis le début de la saison. Il a notamment été expulsé lors de la plus récente rencontre des Raptors, samedi, dans une défaite de 115 à 105 face aux Bucks de Milwaukee.

«Nous regardons les vidéos et nous lui montrons un peu ce qu’il fait, a poursuivi Nurse, cité par le quotidien "Toronto Sun". C’est quelque chose qu’il peut changer rapidement et je m’attends à ce qu’il apporte des modifications.»

Au cours des six premières parties, Siakam a été expulsé à une autre reprise pour avoir commis six fautes. Il a par ailleurs conclu deux autres rencontres avec cinq délits aux dépens de l’adversaire.

Être prêt défensivement

Malgré tout, Siakam demeure le meneur des Raptors avec une moyenne de 26 points par match, devant Kyle Lowry (24 points par partie).

«Je pense que je dois simplement être prêt davantage défensivement et être là pour aider, a pour sa part noté Siakam, également au "Toronto Sun". Ça fait partie de l’apprentissage et comme vous savez, je suis toujours désireux de m’améliorer et d’évoluer.»

Malgré sa présente moyenne de 4,5 fautes personnelles par match, Siakam peut se consoler : il n’est pas seul dans son monde parmi les vedettes de la NBA. Giannis Antetokoumpo, des Bucks, en est un bel exemple avec 4,1 fautes par match, tout comme Devin Booker, des Suns de Phoenix (4,3).

Siakam tentera d’être un peu plus discipliné, ce mercredi soir, lorsque les Raptors reprendront l’action à Toronto en recevant les Kings de Sacramento.