Boxe

Jean Pascal, comme à ses belles années

Publié | Mis à jour

Jean Pascal (34-6-1, 20 K.-O.) mettra en jeu sa ceinture WBA des mi-lourds lorsqu’il affrontera le Suédois Badou Jack (22-2-3, 13 K.-O.), le 28 décembre. Et selon entraîneur Stéphan Larouche, le Québécois se prépare comme s’il était au sommet de sa carrière.

«Le camp d’entraînement qu’on a fait pour Marcus Browne, peu d’athlètes à son niveau aurait voulu s’exiler de huit à 10 semaines, a tout d’abord confié Larouche, mardi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Il s’est préparé aussi professionnellement que lorsqu’on est une vedette, dans l’apogée de notre carrière. On sait que Jean est vers la fin de sa carrière, mais il fait la même chose que lorsqu’il était champion, j’en suis convaincu.

«Pour Badou Jack, il aura été de 12 à 14 semaines en camp d’entraînement. Il revient cette semaine à Montréal pour une pause pour la promotion. Mis à part ça, il se comporte comme un athlète de premier plan.»

Et en Jack, Pascal aura tout un défi devant lui.

«On a un dossier à régler, a continué Larouche. Celui de Badou Jack n’en est pas un facile. Badou Jack n’est pas exceptionnel dans rien, mais il est bon dans tout. [...] On ne peut pas le prendre à la légère.»

Le combat entre les deux boxeurs aura lieu à Atlanta. Il s’agit ainsi d’un autre combat de championnat du monde qu’un boxeur local disputera à l’étranger, après, par exemple, ceux d’Artur Berterbiev et Eleider Alvarez.

«J’ai envie de dire qu’il manque d’enthousiasme chez les fans de boxe au Québec, a confié Larouche. On a été gâtés dans les dernières années. On a perdu ce momentum-là. On a perdu le rythme de se rendre au Centre Bell pour des événements une ou deux fois par année. Les fans de boxe ne sont pas dupes. Il faut que tu leur présentes des beaux et des bons combats. Tu ne peux pas faire des titres WBC Continental, des titres à quatre lettres et penser recréer cette ambiance. Et ça passe par une vedette ou un combat d’envergure majeure.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.