Canadiens de Montréal

«C’est extrêmement dangereux»

Publié | Mis à jour

Actuellement, le jeune attaquant des Canadiens de Montréal Jesperi Kotkaniemi est sur la liste des blessés en raison d’un inconfort à l’aine et est remplacé par un autre espoir, Ryan Poehling. Mais son absence ne devrait pas être trop longue. Que se passera-t-il lorsqu’il sera de nouveau apte à enfiler son uniforme?

Pour le journaliste de la chaîne TVA Sports Louis Jean, la situation pourrait être compliquée.

«Si Poehling joue assez bien, il ne va pas dans la Ligue américaine, a indiqué Jean, mardi, lors de l’émission Les Partants  sur les ondes de la chaîne TVA Sports. Je ne crois pas non plus qu’on va envoyer «KK» dans la Ligue américaine. Je ne dis pas que ça ne va pas arriver. Ça pourrait fortement arriver.

«Mais je vous ai souvent parlé de protéger le joueur, surtout le jeune joueur. Un vétéran comme Paul Byron, tu lui donnes des chances, tu crois en lui et tu te dis qu’il va finir par débloquer. Mais un jeune, c’est un investissement pour aujourd’hui, pour demain et pour les années à venir. Je pense que c’est extrêmement dangereux (de le renvoyer dans la LAH).

Les Canadiens l’ont pourtant fait avec le défenseur Victor Mete lors de la dernière saison.

«On l’a fait avec Mete, mais c’est quand même un jeu dangereux, a continué Jean. Ça ne change pas le fait que c’est excessivement dangereux quand tu amènes un joueur trop rapidement. Ce gars-là était le plus jeune dans la ligue l’an passé. Ce gars-là pourrait jouer junior cette année. Il est jeune, il traverse des moments plus difficiles. Son temps de glace reflète un peu ses contributions. On n’a pas complètement confiance en lui. Il se cherche.

«[...] Je pense que ça peut être très dommageable. Vous avez entendu ce que Poehling a dit? Ç’a été extrêmement difficile (pour lui). [...] Tu dois faire extrêmement attention de la manière dont tu avanceras avec ce dossier. Je vous le dis, ça peut faire beaucoup plus de tort de faire commencer un joueur trop rapidement dans la ligue que le contraire.»

Byron, une «patate chaude»

Le casse-tête du CH pourrait s’avérer difficile à régler, ce qui fait dire à Jean que l’équipe pourrait transiger.

«Tu vas peut-être mettre quelqu’un au ballottage, tu vas peut-être transiger, a souligné le journaliste. Qu’est-ce que tu fais avec Paul Byron, qui devient un peu une patate chaude. [...] Mais froidement, qui est meilleur actuellement? Est-ce que c’est Poehling? On va voir. Est-ce que c’est Weal qui est meilleur que Byron.

«Ça fait un mois, Byron n’a pas plus le choix de produire. Ce qu’on voit présentement, ce n’est pas l’ombre du joueur à qui on a donné un contrat. [...] Mais pour l’instant, Paul Byron fait mal à son équipe. Il ne produit pas et ça devient un casse-tête pour l’entraîneur-chef des Canadiens.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.