Canadiens de Montréal

«Ça m’a ouvert les yeux» - Cayden Primeau

Publié | Mis à jour

Le jeune gardien de but Cayden Primeau est probablement celui qui succédera à Carey Price devant le filet des Canadiens de Montréal.

On ne parle pas d’un changement qui s’opérera dans une ou deux saisons, mais un jour, Primeau est vu par plusieurs comme le prochain gardien de but numéro un de l’équipe.

Actuellement, l’Américain de 20 ans continue son développement avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine de hockey. En six parties cette saison sous les ordres de Joël Bouchard, Primeau a une fiche de 4-2, avec une moyenne de buts alloués de 1,80 et un taux d’efficacité de ,941.

Voilà des statistiques qui font probablement sourire Bouchard, mais qui ne sont pas le fruit du hasard. Et disons qu’en Price, Primeau a un modèle à observer.

«La chose que je retiens le plus (de lui), c’est la manière dont il arrive au travail chaque jour, a tout d’abord admis Primeau, lundi, lors de l’émission Les Partants, sur les ondes de TVA Sports. Il ne prend jamais de jour de congé. Lors du camp d’entraînement, il n’avait rien tenu pour acquis et il était prêt. Ça m’a ouvert les yeux.»

Mais, pour Primeau, la route vers la LNH est longue.

«Je ne veux pas me projeter trop vers l’avant, a continué celui qui a été sélectionné par le CH au septième tour lors du repêchage de 2017. J’essaie simplement d’être meilleur chaque jour. Évidemment, c’est mon but (NDLR : d’accéder à la LNH). Je veux atteindre ce niveau. Mais au final, je crois vraiment que tout arrive pour une raison. J’essaie simplement de faire les choses de la bonne façon. Un jour, j’espère que ça paiera.

«[...] Les entraîneurs sont vraiment demandant. Mais c’est parce qu’ils veulent qu’on réussisse. Ils veulent qu’on soit en mesure d’expérimenter ce qu’ils ont pu vivre. Ils savent ce que ça prend pour se rendre là.»

Voyez l’entrevue de Primeau dans son intégralité dans la vidéo ci-dessus. Il discute entre autres également de sa famille, de sa relation avec Charlie Lindgren et d’un autre espoir de l’organisation, Cole Caufield.