Maple Leafs c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Canadiens: les souhaits des partisans exaucés

Publié | Mis à jour

Marc Bergevin avait dit que c’était une question de temps avant de revoir Ryan Poehling à Montréal. Poehling aura finalement eu besoin d’une blessure à Jesperi Kotkaniemi pour que les portes du vestiaire s’ouvrent à lui.

Au retour de l’équipe de Dallas, Bergevin a confirmé le rappel de Poehling du Rocket de Laval. Le directeur général a aussi inscrit le nom de Kotkaniemi sur la liste des blessés.

En 13 matchs avec le Rocket, Poehling a présenté des statistiques modestes avec cinq points (trois buts, deux aides) et un dossier de -2. Il n’a pas obtenu de point à ses quatre dernières sorties avec la bande de Joël Bouchard.

Le choix de premier tour du Tricolore en 2017 avait subi une commotion cérébrale lors du camp, freinant ses chances de gagner un poste dès le départ avec le grand club.

Avec ce rappel, Poehling devrait avoir logiquement la chance de jouer avec le CH. Bergevin et Claude Julien ne lui auraient pas fait signe si c’était pour le laisser dans les gradins.

Kotkaniemi sur la touche

Blessé à l’aine, Kotkaniemi n’a pas joué les deux derniers matchs du CH à Vegas et à Dallas. Le Finlandais a aggravé sa blessure à sa dernière rencontre, face aux Coyotes à Glendale. Julien avait offert cette information pour justifier son retrait de la formation contre les Golden Knights.

À ses 12 premiers matchs cette saison, Kotkaniemi a déçu avec une faible production de trois points

(2 buts, 1 passe). Il jouait en moyenne 13 min 2 s, ce qui représente une baisse par rapport à sa saison recrue (13 min 44 s). À son retour en santé, le jeune centre de 19 ans aura intérêt à appuyer sur l’accélérateur puisqu’il n’est pas à l’abri d’un renvoi avec le Rocket de Laval.

La visite des Bruins

Après une semaine sur la route, le Canadien renouera avec ses partisans mardi au Centre Bell pour y affronter les Bruins. L’ancienne équipe de Claude Julien ne ressent aucunement la fatigue d’un long parcours au printemps dernier en séries avec un dossier de 10-1-2.

Encore une fois, le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak fait des ravages. Tuukka Rask sera le gardien partant. Le Finlandais sera logiquement confronté à Carey Price.

Les Bruins disputeront un deuxième match en deux soirs lors de leur passage à Montréal. Lundi soir, ils accueilleront les Penguins de Pittsburgh au TD Garden.