Football universitaire RSEQ

Un classique en finale de la Coupe Dunsmore

Publié | Mis à jour

Les Carabins de l’Université de Montréal et le Rouge et Or de l’Université Laval assureront le spectacle de la Coupe Dunsmore 2019 samedi prochain.

C’est la septième année consécutive que les deux équipes se retrouveront à ce stade des séries éliminatoires. Une séquence à l’avantage des représentants de l’Université Laval qui ont gagné quatre de ces six affrontements, dont les trois derniers.

L’entraîneur-chef des Carabins Danny Maciocia est un habitué de cette rivalité, lui qui est en poste depuis 2011. Selon lui, l’attaque devra performer comme elle l’a fait contre l’Université McGill.

«On ne peut pas se permettre d’aller là-bas et de lancer trois interceptions puis de penser qu’on va gagner, a expliqué Maciocia. Ça va être presque impossible.»

L’entraîneur espère évidemment une victoire, mais il sait que le match sera loin d’être facile. «On sait que ça va être une bataille. Une bataille dont on est habitué. Les dernières années c’est toujours des matchs qui se jouent dans les derniers moments, que ce soit un revirement, que ce soit un placement, que ce soit un botté bloqué, tu sais jamais, mais ça va être un match serré j’en suis convaincu.»

Une défensive importante

Si l'UdeM souhaite l’emporter samedi prochain, la défensive devra offrir une performance comme elle en a offert tout au long de la saison. L’Université Laval est l’équipe qui a inscrit le plus de points cette saison avec 301 en huit parties.

«Il faut se préparer comme il faut, a dit le demi défensif Jean-Sébastien Bélisle. Ils ont une attaque très efficace. Ils ne font pas beaucoup d’erreurs. De notre côté on va se préparer pour le jeu aérien, pour le jeu sur la course et essayer de leur faire faire quelques erreurs qui vont pouvoir nous permettre de mettre des points sur le tableau.»

Une attaque en santé?

Déjà privés de leur premier porteur de ballon Ryth-Jean Giraud pour le match contre l’Université McGill, les Carabins ont vu un deuxième joueur du champ arrière se blesser. Kevin Dubois a quitté la rencontre en première demie. Les Carabins pourraient devoir se tourner vers un autre joueur à la position.

«On va s’assurer de guérir ces petits bobos-là, a mentionné le quart-arrière Frédéric Paquette-Perreault. Je pense qu’on a énormément de profondeur à la position de porteur de ballon. Je pense qu’on va être correct quand même.»