Canadiens de Montréal

L’attaque la plus sous-estimée de la LNH?

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas beaucoup d’experts qui oseraient parler de l’attaque des Canadiens de Montréal comme l’une des meilleures de la Ligue nationale de hockey (LNH) en ce moment.

Après tout, le Tricolore ne compte sur aucune supervedette et ne possède aucun joueur dans le top-30 du classement des pointeurs.

Dans la vidéo, ci-dessus, voyez le segment «La mise en échec» à «JiC».

Or, après 13 matchs cette saison, le CH figure au quatrième rang pour la moyenne de buts par rencontre (3,77). À cinq contre cinq, le bilan est encore plus reluisant : la troupe de Claude Julien pointe au deuxième échelon avec 34 filets, trois de moins que les Predators de Nashville.

L’échantillon est très mince, direz-vous, mais sachez que la tendance est lourde en ce qui concerne la production à cinq contre cinq. Avec 188 buts dans cette situation, le Tricolore avait terminé au cinquième rang en 2018-2019, devant des puissances offensives comme les Penguins de Pittsburgh et les Jets de Winnipeg.

Si le CH avait dû se contenter du 13e rang pour le nombre de buts marqués la saison dernière, c’est essentiellement car il a été plombé par un avantage numérique historiquement mauvais – affichant un taux d’efficacité de 13,2%.

Le rendement offensif de l’équipe est d’autant plus intéressant cette année que cette lacune n’est pas présente, comme en témoigne l’efficacité de 23,3% de l'attaque massive du Bleu-Blanc-Rouge.

Si le Tricolore peut continuer d’être aussi dominant à cinq contre cinq tout en offrant des performances respectables en avantage numérique, il pourrait bien se maintenir parmi les meilleures attaques du circuit cette saison.

Et ça, bien peu d’observateurs l’auraient prédit...